Améliorer ses conditions de travail… ou changer d’emploi ?

Améliorer ses conditions de travail… ou changer d’emploi ?

Si vous êtes insatisfait ou carrément dégoûté de votre travail actuel, plusieurs options sont possibles pour retrouver le sourire. Suivez nos conseils !

Le mal-être au travail, voire l’écœurement pur et simple de son emploi, ça ne date pas d’aujourd’hui, ni même de la pandémie de Covid-19. Des études menées depuis des années, comme celle de l’association Mental Health American en 2017, montraient des statistiques alarmantes. Par exemple, que 77% des employés les plus compétents se sentaient ignorés, que l’opinion de 44% des travailleurs les plus qualifiés n’était jamais prise en considération, ou encore que 55% des personnes sondées estimaient que leur rétribution n’était pas à la hauteur de leur travail. Si bien que déjà à cette période, 75% d’entre elles cherchaient un nouveau travail pour pouvoir quitter celui qu’elles avaient. 

Évidemment, depuis deux ans, la situation ne s’est pas arrangée, avec des pénuries d’employés qui ont accru la pression sur les équipes en place, les contrecoups mentaux des confinements et du télétravail, les ouvertures et fermetures de plusieurs domaines d’activité, ainsi que les réorientations professionnelles d’un certain nombre de travailleurs.

Mais il est aussi ressorti du positif de tout cela. Nous avons pris conscience de nouvelles priorités en dehors du travail lui-même, ainsi que de notre besoin d’être heureux dans notre emploi et au sein de notre entreprise.

Alors, si vous vous sentez mal à l’aise ou malheureux au travail, voire près du burn out de l’apathie, de la dépression ou du pétage de coche, rassurez-vous ! Vous POUVEZ régler cette situation sans que le ciel ne vous tombe sur la tête. Et vous disposez de plusieurs options, en plus. Suivez le guide ! 

Améliorez vos conditions de travail actuelles

Irritabilité, stress, perte de motivation, répercussions sur la santé physique et mentale, incapacité à prendre du recul, erreurs récurrentes, fatigue, dépression… Reconnaissez-vous quelques symptômes de ce mal-être qui vous ronge ?

Les identifier, c’est un premier pas dans la bonne direction. Nous avons d’ailleurs dressé une liste et des pistes de solution pour 10 de ces signes. Pourquoi ? Parce qu’avant toute chose, il faut comprendre l’origine de votre problème, qui peut aussi bien être lié à une mauvaise atmosphère au travail, qu’à la microgestion de votre responsable, au manque de reconnaissance que vous ressentez, à des valeurs d’entreprise trop éloignées des vôtres, ou encore à un salaire en-deçà de vos attentes. 

Une fois cette petite auto-analyse réalisée, et vos priorités déterminées (avancement, meilleur salaire, plus de vacances, horaire de travail plus flexible, télétravail, groupe de soutien… il peut y en avoir plusieurs !), vous pouvez envisager d’arranger les choses sans claquer la porte de votre entreprise. Parfois, une bonne discussion avec son superviseur ou la personne en charge des ressources humaines, la renégociation de ses conditions de travail, ou bien la mise en place de nouvelles politiques comportementales au sein de son équipe peuvent faire toute la différence. N’ayez pas peur d’agir pour être heureux, parce que le travail, qui occupe une portion majeure de votre vie, y contribue pour beaucoup !

Malgré tout, si vos démarches sont vaines ou que vous sentez que avez passé un point de non-retour, prenez votre courage à deux mains… et allez trouver votre bonheur ailleurs! 

Démissionnez… à votre avantage !

Dans le domaine numérique encore plus que dans d’autres, vous savez parfaitement que l’époque où les gens passaient toute leur vie au sein d’une même société est révolue. Aujourd’hui, la mobilité est de mise, et il est admis que nous travaillerons en moyenne pour plus de 10 employeurs au cours de notre parcours professionnel. De plus, le fait de démissionner … a beaucoup plus d’avantages qu’on le croie !

Effectivement, au-delà du fait de quitter un emploi qu’on n’aime pas, une équipe que l’on juge toxique ou des valeurs d’entreprise dans lesquelles on ne se reconnaît pas, changer d’entreprise permet notamment de voir son salaire augmenter (jusqu’à 20% en plus pour des tâches identiques), de se rapprocher géographiquement de son domicile, d’obtenir plus d’avantages sociaux ou de vacances, et de décrocher un poste supérieur (par exemple, de passer du statut de « junior » à « senior »).

Changer d’emploi permet aussi de négocier des avantages accessoires comme du télétravail ou des horaires flexibles pour une meilleure conciliation travail-famille, de développer son réseau de contacts professionnels, d’évoluer au sein d’une nouvelle ambiance de travail (tellement rafraîchissant !), et même, dans certains corps de métier, d’acquérir de nouvelles connaissances et compétences. 

Bref, démissionner peut s’avérer stimulant et vous apporter le bonheur professionnel que vous recherchez !

Le numérique, un secteur qui recrute énormément

Le Québec est touché de plein fouet par une pénurie de main-d’œuvre dans plusieurs pans cruciaux de son économie, dont l’industrie numérique sur laquelle mise beaucoup notre province. Jeux vidéo, big data, effets spéciaux, intelligence artificielle, robotisation, hardware et software, infonuagique… toutes ces branches sont en recherche active de talents.

À la fin de l’année 2021, plus de 2800 postes étaient à pourvoir dans le secteur des TIC. Des postes qu’il est si difficile de combler que le gouvernement a récemment alloué des fonds pour encourager la formation, la diplomation et le recrutement à l’étranger.

Une situation que le chroniqueur Alain McKenna du Devoir a présentée sous la forme suivante : « Le Québec vit présentement ce phénomène qu’on croyait exclusif au Japon des années 1990 : le plein-emploi — dans les technos, du moins ». Avant d’annoncer, comme presque chaque semaine, des développements majeurs comme l’expansion du bureau montréalais de la banque américaine Morgan Stanley, qui va nécessiter l’embauche de 300 travailleurs en plus dans son équipe.

Alors, si vous aviez encore peur de quitter votre emploi même s’il vous donne la migraine, ce genre de données devrait vous faire changer d’avis. Il ne vous reste plus qu’à passer à l’action… et à scruter tout ce que l’équipe d’Espresso-jobs peut faire pour vous aider à trouver votre bonheur !

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Dans votre CV, évitez certaines expressions galvaudées. Utilisez plutôt...
En lire plus
C'est bien beau de vouloir apprendre un langage de...
En lire plus
Tout le monde est nerveux lors de sa première...
En lire plus
Trop de candidats régurgitent les informations de leur CV...
En lire plus
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM