Architecte du fun chez Sauropod!

Architecte du fun chez Sauropod!

17h (6)Montagnes, creux, châteaux: c’est elle qui crée les «maps» sur lesquelles les joueurs évoluent! Un métier qui possède son lot de défis! Elle nous dit tout.

Level Designer depuis 8 mois chez Sauropod Studio, Alizé Rey a toujours été passionnée par les jeux vidéo, qui lui ont permis de rencontrer des gens et de toucher à une culture plus «moderne» que celle dans laquelle elle a grandi au Costa Rica.

Après être retournée en France, c’est à Montréal que sa carrière a débuté! Pour Espresso-Jobs, elle nous décrit son quotidien au sein d’un studio indie.

Espresso-Jobs: C’est quoi le travail d’une «level designer»?

Alizé Rey: C’est moi qui crée les «maps», soit l’endroit où les joueurs vont se déplacer: les dénivelés, les montagnes, les trous, les villes, les creux, vallées, et châteaux. Mon travail est que ce soit le fun, différent des autres jeux, qu’il y ait de la diversité, que visuellement ça ne soit pas tout le temps pareil, que le visuel des maps varie dans le jeu lui-même. C’est relativement technique. Pour ça, j’utilise le l’outil de développement de jeux Unity que j’ai appris à l’école. Je travaille dans le jeu lui-même avec un éditeur de niveaux de maps.

Qu’est-ce qui vous a conduit jusque là?

Juste après mes études j’ai passé un mois à chercher du travail et comme j’étais incapable de rester en place je me suis engagée dans toutes les associations que j’ai trouvé pour faire du bénévolat lié au développement de jeu. C’est comme ça que je me suis retrouvée Osmos Academy qui fait des jeux VR pour les enfants hospitalisés. J’ai grandi au Costa Rica, dans une culture qui n’était pas «moderne», donc le jeu vidéo était vraiment ce qui me permettait de retourner à la civilisation! Quand je suis retournée en France, je me sentais vraiment décalée, mes études n’étaient pas reconnues. J’ai enchaîné les petits boulots avant de venir au Canada.

17h dans le texte (1)

Quels sont les plus grands défis de ce métier?

Le plus difficile c’est que Castle Story possède un style de jeu auquel je ne joue plus vraiment aujourd’hui. Mais mon métier, c’est de m’adapter! Je dois comprendre le gameplay, le côté technique du jeu, et faire quelque chose avec. Pour ça, il a fallu que j’aille jouer à d’autres jeux de ce style-là pour en tirer de l’inspiration et bien faire mon travail.

C’est différent en indie?

C’est très difficile car je suis la seule au studio dans mon domaine. Dans les studios où ils travaillent sur des projets AAA, ils sont entourés de seniors. Ici, où l’on a moins de moyens, ce sont les testeurs de jeux qui vont me dire si mon travail est bon, et comme on fait ce jeu avec des mécaniques inédites, on évolue un peu dans le noir.

Qu’est-ce qui a fait la différence à l’embauche avec un autre candidat selon vous?

Ma passion pour le jeu. Quand on me parle d’un jeu, je sais de quoi il s’agit. J’ai une forte culture en jeux vidéo. J’ai aussi l’expérience du travail en équipe. J’ai travaillé en coordination marketing, en graphisme, j’ai aussi appris à gérer une base de données et le HTML. Je suis débrouillarde, et en indie c’est indispensable! Il faut être capable de se débrouiller sans être encadrée!

Quels conseils donneriez-vous à un ou une jeune diplômé(e) qui voudrait suivre votre chemin?

Il y a deux choses qui sont très importantes mais que l’on ne m’a pas dit assez souvent. Tout d’abord, être un junior ça ne veut pas dire que tu es moins bon. Tu as le droit de te tromper, c’est pas grave. Il ne faut pas être trop exigeant avec soi-même. Quand on est passionné et qu’on veut vraiment réussir, les choses peuvent vite devenir stressantes. Ensuite, il faut voir le fait de se tromper et de devoir refaire les choses comme quelque chose de positif, c’est ça qui fait qu’on apprend et qu’on se rend toujours au niveau au-dessus. Il ne faut jamais se décourager, se dire qu’on est nulle.

Quelle est l’erreur que vous avez le plus commise dans ton travail?

Je dirais que c’est un problème d’organisation: ne pas garder de traces de ce que je fais. Rapidement, ça devient insupportable. C’est important d’effectuer un suivi.

Qu’est-ce que vous aimez le plus dans ce métier?

J’aime le côté technique qui rejoint le côté créatif. C’est une industrie qui est basée sur quelque chose qui n’est pas une nécessité, et c’est rassurant de créer quelque chose pour que les gens s’amusent. Ce n’est pas aussi stressant que de bosser dans une banque ou en assurances! Je joue également depuis très longtemps, et j’aime le côté ultra social du jeu, où l’on rencontre de nouvelles personnes. À la fin d’un jeu, il y a une espèce de connexion qui s’est créé entre les joueurs, même si c’était juste pour 45 minutes. C’est le bon côté du jeu.

Il y a des mauvais côtés?

Oui, parfois les remarques entre joueurs vont être sexistes. La clientèle en est une de gars, entre 15 et 23 ans, donc il y en a qui oublient le respect, ils ne comprennent pas qu’il faut faire preuve de respect comme dans la vraie vie. Y’en a même qui vont s’insulter entre eux. Aussi, dans l’industrie du jeu, il n’y a pas beaucoup de role model que tu peux suivre en tant que femme, à l’exception de Jade Raymond. Un jour, quand j’aurais assez confiance en moi pour le transmettre, j’irais dans les écoles pour rencontrer les jeunes filles!

Pour voir le portfolio d’Alizé, cliquez ici.

Nom du studio : SAUROPOD

Lieu : Montréal

Activité : Travaille actuellement au développement d’un jeu de stratégie en temps réel avec monde en voxel appelé Castle Story grâce à l’outil de développement de jeux Unity3D.

Expertise : Android, Apprentissage mixte en ligne, Audio, Jeux PC, Recherche et développement

Noms des principaux dirigeants : formé en 2012 par François Alain et Germain Couet

Nombre d’employés : De 11 à 25

Type d’emplois offerts : programmeurs, designers, etc.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Après avoir postulé, la moitié des candidats ne reçoivent...
En lire plus
Un sondage révèle que la productivité des travailleurs au...
En lire plus
Selon vous, quel est l’âge moyen d’un fondateur d’une...
En lire plus
Pas vraiment! Découvrez quel pourcentage d’exigences vous devez maîtrisez...
En lire plus

Emplois en vedette

Gestionnaire de campagne SEM
  • Date de publication13 décembre 2018
  • EntreprisePages jaunes
  • VilleMontréal
Coordonnateur(rice) publicitaire
  • Date de publication13 décembre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Gestionnaire de campagnes de publicité Web
Expert(e)/Consultant(e) en Référencement Organique (SEO)
Stagiaire – Torréfacteur(rice) en médias sociaux (rémunéré)
  • Date de publication11 décembre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Stagiaire – Torréfacteur(rice) data marketing (rémunéré)
  • Date de publication11 décembre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Développeur(euse) REACT
  • Date de publication7 décembre 2018
  • EntreprisePetalMD
  • VilleQuébec
Développeur(euse) web front-end Javascript
  • Date de publication7 décembre 2018
  • EntreprisePetalMD
  • VilleQuébec
DevOps
  • Date de publication7 décembre 2018
  • EntreprisePetalMD
  • VilleQuébec
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.