Cinq moyens d’éviter une crise de mi-carrière en techno

Cinq moyens d’éviter une crise de mi-carrière en techno

crying_une

Si vous décidez de prendre une pause de la formation continue en TI, vous n’avez qu’un mot à retenir : Cobol.

Ce langage de programmation des années 50 est certes encore utilisé de nos jours, mais force est de constater qu’une technologie peut se trouver partout à une certaine époque pour ensuite sombrer dans l’oubli.

Bien que les professionnels de l’informatique savent parfaitement qu’ils travaillent dans un domaine où les changements surviennent à la vitesse de la lumière, certains oublient les mises à jour sur leur carrière. En effet, trop souvent on voit des administrateurs de réseau, des programmeurs ou d’autres encore se trouver en bien piètre position : mis à pied d’un emploi stable, leurs compétences n’intéressent plus les recruteurs autant qu’avant.

 

Que faire ?

Perdre son emploi et tomber en désuétude est possible dans tous les domaines. Vous devez accepter ce fait : coller à des connaissances acquises peut être rassurant, mais en informatique, c’est signer son arrêt de mort. En techno, les mises à jour constantes et régulières sont nécessaires.

Rester à l’affût des nouvelles technologies vous aidera à éviter un moment de crise sur le plan de vos compétences. N’oubliez pas que ça ne se limite pas à apprendre la dernière technologie. Vous devez rester informé des dernières nouvelles de l’industrie ainsi qu’entretenir votre réseau de contacts en plus d’acquérir de l’expérience en gestion.

L’idée est d’éviter d’en arriver au point de ne plus pouvoir offrir ce dont les employeurs ont besoin au-delà des compétences techniques. Évidemment, c’est plus facile à dire qu’à faire. Tout au long de votre carrière, vous devez rester à jour. Particulièrement dans un domaine technique qui offre un salaire intéressant. Pourquoi devriez-vous continuer à apprendre alors que vous gagnez déjà un bon salaire ? Parce qu’au moment où votre spécialité tombera obsolète, ce sera difficile pour vous de conserver votre taux horaire de 75 $.

Le site Monster propose 5 trucs pour réussir votre transition quand votre spécialité perd de son importance.

 

Pensez macro. Pas micro.

Trop de gens ne pensent pas à sortir des sentiers battus. Si vous ne voulez pas être tabletté dans le domaine des nouvelles technologies, vous devez suivre les tout derniers développements dans divers domaines. Variez vos sources d’information. Rester au courant des dernières tendances technologiques qui influencent les communautés d’affaires vous permettra de voir les signes avant-coureurs d’un danger potentiel dans votre champ de compétences.

 

Orchestrez une transition au sein de votre entreprise

Votre employeur vous connaît. Il connaît aussi vos forces. Si vous avez la possibilité d’orchestrer un changement de poste au sein de votre entreprise, saisissez l’occasion pour intégrer de nouvelles compétences. Même si vous ne gravissez aucun échelon, c’est tout de même plus simple que de quitter le navire et de tout recommencer.

 

Cherchez de la formation spécialisée

Évitez le plus possible de changer complètement de branche. Solidifiez vos acquis et consolidez vos compétences dans votre domaine d’expertise plutôt que d’envisager un tout nouveau domaine.

 

Restez positif

Durant une entrevue, quand on vous demandera pourquoi vous êtes resté collé à une vieille technologie, au lieu de répondre : « Je l’ai apprise à l’école, la paie était bonne, je ne voyais pas l’intérêt de changer », essayez plutôt : « J’aimais beaucoup mon boulot et les défis qui venaient avec. J’ai aimé travailler pour la même entreprise durant toutes ces années. Je sais que cette technologie est dépassée, mais notre façon de l’utiliser fonctionnait très bien avec la façon de fonctionner. » Mettez en valeur votre fidélité, votre loyauté ainsi que vos qualités comme employé.

 

Réorganisez votre CV

Si vos compétences sont perçues comme désuètes, vous devrez remanier votre CV. Mettez l’accent sur votre apport à l’entreprise (les projets achevés, les échéances rencontrées, la gestion des budgets, l’économie de coûts, etc.) plutôt que sur les compétences utilisées pour atteindre ces objectifs. Vous devez présenter vos compétences techniques, bien sûr. Cependant, organisez-les de façon à ce qu’elles ne soient pas perçues comme la seule raison de vous embaucher.

 

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Coding Dojo a sondé 25 entreprises américaines pour connaître...
En lire plus
L'employé parfait? Créature imaginaire comme la licorne ou réel...
En lire plus
La boîte de conception de plateformes numériques explose de...
En lire plus
Votre curriculum vitae, c’est votre porte d’entrée vers le...
En lire plus

Emplois en vedette

Responsable du département numérique
Gestionnaire de communautés
  • Date de publication10 décembre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Chef d'équipe - stratégie numérique
Développeur(-euse) web
  • Date de publication4 décembre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Journaliste
  • Date de publication2 décembre 2019
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Chargé(e) de projet et de comptes
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM