Comment se sortir des 5 pièges qui guettent votre carrière?

Comment se sortir des 5 pièges qui guettent votre carrière?

pieges

Comme l’échec, les passages à vide sont inévitables. La bonne nouvelle? Ça permet de vous rendre plus fort, intelligent et même, d’avoir plus de succès…

Se sentir piégé n’est vraiment pas plaisant. S’il y a bien une chose qu’Alyse Kalish, journaliste à The Muse, vous souhaite, c’est bien de ne jamais vous retrouver dans une situation qui vous empêche de vous sentir heureux et épanoui.

C’est malheureusement un souhait irréaliste (même plus que d’espérer que tout ce qu’on touche se transforme en chocolat). Comme l’échec, les passages à vide sont inévitables. Mais ils vous permettent de vous rendre plus fort, intelligent et même, d’avoir plus de succès.

Jetez juste un oeil sur des gens que vous admirez – combien d’entre eux sont passés à travers des épreuves qui les ont fait réévaluer leurs buts ?

Puisqu’elle n’aime pas beaucoup les surprises, Alyse Kalish vous dévoile tout de suite ces moments moins agréables que vous risquez de vivre dans votre carrière.

1. Vous ennuyer

Peu importe à quel point vous aimez votre emploi, combien d’heures vous travaillez ou la grosseur de votre liste de choses à faire, il va vous arriver de vous sentir moins sollicité, moins motivé, moins stimulé.

Ça peut s’expliquer par toutes sortes de raisons. Peut-être que votre patron a cessé de vous lancer des défis. Ou peut-être n’allez-vous plus vous-même vers ces défis. Ou peut-être vous trouvez-vous dans un nouveau rôle beaucoup moins excitant que prévu.

Peu importe la raison, l’ennui peut vite se régler. Vous pouvez demander à votre employeur de meilleurs projets, ou voir si vous pouvez vous investir dans les projets des autres, ou si vous pouvez continuer à apprendre, comme en prenant des cours en ligne ou en assistant à des conférences reliés à votre industrie. Si ça ne vous aide pas, c’est sûrement le moment de bouger et de trouver un rôle plus engageant.

2. Ne pas vous sentir heureux

Le fait de ne pas être heureux est un signe qu’il ne faut pas prendre à la légère.

Pourquoi est-ce que c’est plus commun qu’on peut même l’imaginer? Parce que nous sommes des êtres changeants, toujours en train de changer nos priorités.  Ce qui signifie que ce qu’on recherche dans une carrière peut changer en un, deux ou trois ans. C’est normal!

Une autre raison est que nous ne sommes pas toujours bons pour réaliser que nous sommes misérables. On va avoir tendance à mettre le blâme sur d’autres raisons (se lever du mauvais pied, une conversation désagréable, un patron fou) plutôt que de conscientiser qu’un truc plus important nous agace.

Découvrez pourquoi vous êtes malheureux, et utilisez cette information pour voir quelle sera la prochaine étape. Peut-être que ça signifiera de changer de rôle à l’interne, d’appliquer à une autre compagnie, ou même d’aller vers une autre industrie. Ou c’est peut-être plus simple que ça. Peut-être que de parler à votre patron de votre trop grosse charge de travail. Ou de demander à un collègue de ne pas vous parler quand vous travaillez à votre bureau.

Peu importe la cause, prenez le temps de l’identifier et d’essayer d’apporter des changements pour la régler.

3. Douter du chemin que prend votre carrière

À moins que vous soyez très chanceux, vous ne serez pas satisfait dans le même rôle et dans la même industrie toute votre carrière.

Ne vous tapez pas sur les doigts si vous ne savez pas quel chemin adopter – même si vous avez passé 10 ans à votre poste et que vous doutez maintenant de tout. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour faire un changement. La meilleure nouvelle, c’est que vous n’avez pas à tout comprendre à 30, 40 ou 50 ans.

4. Quand rien ne va plus…

Avez-vous de ces mois où rien ne va comme vous voulez? Vous avez tendance à multiplier les erreurs, vos gestionnaires vous renvoient votre travail avec de lourdes révisions, vos collègues n’arrêtent pas de taire vos idées.

C’est peut-être votre faute – si vous cherchez un emploi sans succès par exemple, il serait peut-être temps de revoir votre approche. Mais ça peut aussi être dû à des forces extérieures, comme une restructuration de compagnie, ou un mauvais patron. Si oui, ça vaudrait la peine de voir ce qui peut être corrigé, et si non, quelles étapes vous devriez adopter pour aller vers le succès.

5. Avoir à gérer un (gros) changement

Votre compagnie a des difficultés financières, la moitié de votre département vient d’être remercié, vous venez d’être renvoyé, vous avez à vivre avec un nouveau patron, ou vous venez de déménager pour un nouvel emploi?

Un jour, un truc majeur risque de vous faire voir votre carrière d’un oeil différent. Même si c’est presque impossible de vous préparer pour un événement pareil, rappelez-vous que c’est commun. Et que ça se règle. Que le sentiment de perte ne durera pas éternellement. Vous serez d’ailleurs plus outillé pour affronter les prochaines épreuves. C’est facile de se sentir seul dans ces moments, mais n’oubliez pas que c’est loin d’être le cas!

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
En entrevue, comment répondre à la question du salaire...
En lire plus
Pour bien décrire votre emploi de rêve en entrevue,...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus

Emplois en vedette

Spécialiste, médias sociaux
Animateur(rice) 3D en Chef
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Java - BI
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse)  Web
Programmeur analyste (développeur JAVA)
  • Date de publication12 février 2019
  • EntrepriseSépaq
  • VilleQuébec
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM