Digitad : jeune agence au service des PME

Digitad : jeune agence au service des PME

Jérémie Abbou

Digitad prévoit engager jusqu’à 8 employés d’ici la fin de l’année. Les conseils du fondateur de l’agence, Jérémie Abbou : faites un CV personnalisé, n’hésitez pas à relancer, et surtout, informez-vous sur l’entreprise pour laquelle vous postulez.

Pour ses études en gestion d’entreprise, en marketing et en entrepreneuriat, Jérémie Abbou est passé par la France, l’Australie et les États-Unis. En 2014, il choisit de s’établir à Montréal, où il fondera l’agence Digitad un an plus tard. L’équipe de 12 employés travaille pour plus de 300 clients, des PME, en les accompagnant dans leur marketing en ligne.

Qu’offrez-vous à vos clients chez Digitad ?

On travaille autour de quatre leviers principaux, soit le référencement naturel, le référencement payant, la gestion des médias sociaux et la publicité sur les médias sociaux. L’idée c’est de permettre à ces entreprises de cibler leurs clients cibles pour pouvoir faire jaillir leur proposition de valeur et se laisser une chance d’attirer des visiteurs sur leur site internet pour les convertir en client.

Quel conseil donnez-vous aux jeunes professionnels qui souhaitent que leur candidature se démarque en agence ?

Une agence reçoit des dizaines de CV par jour. Même si on est conscient que derrière ces CV, il y a de réelles personnes qui font des efforts, à un moment donné, dans le flux d’activité quotidien, il est très compliqué de voir des candidatures se distinguer. Le conseil principal, ce serait de sélectionner un nombre limité d’entreprises dans lesquelles postuler, mais de faire le maximum pour être sélectionné. Ça peut être fait par un CV personnalisé.

On peut aussi penser au moyen de transmission, via un courriel ou un site d’emploi, mais ca peut être un appel téléphonique pour relancer, ou encore venir en entreprise physiquement avec son CV pour montrer sa motivation. C’est quelque chose de très significatif.

À quoi portez-vous attention chez un candidat en entrevue ?

Les qualités intrinsèques de la personne, ce qui constitue sa personne, et les qualités techniques. Pour l’aspect technique, on va regarder si le candidat a de l’expérience, lui faire faire un petit test, regarder s’il a des certifications.

Pour les qualités personnelles, on va aller chercher une motivation, voir comment est-ce que la personne arrive à se distinguer. Et une chose qui est directement liée à la motivation, c’est la préparation. Est-ce que la personne arrive préparée à son rendez-vous, est-ce qu’elle a décortiqué le site internet de fond en comble et est-ce qu’elle est capable de dire ce qui lui a plu, mais aussi est-ce qu’elle a un sens critique ?

Et il y a un troisième point, la proactivité. Comment est-ce que la personne démontre qu’elle est engagée, entreprenante et qu’elle va apporter des choses à l’entreprise et non pas qu’elle va être présente pour exécuter ou recevoir uniquement dans un sens.

Si vous reveniez trois ans en arrière, au moment de la fondation de Digitad, que feriez-vous différemment ?

Je positionnerais plus tôt la fonction RH au coeur de l’entreprise. Lorsqu’on veut bâtir une entreprise solide, pérenne, durable, qui est reconnue et qui a une expertise qui ne cesse de progresser, on doit absolument être entouré d’une bonne équipe. Aujourd’hui, notre mode de recrutement a beaucoup évolué. Au début, on allait chercher des juniors que l’on formait. C’était une très bonne chose parce que c’était des gens très motivés, très engagés, mais avec un niveau d’expertise limité.

Aujourd’hui, on essaie surtout d’aller chercher des gens qui ont un peu plus d’expérience et qui viennent avec un bagage qui va permettre à l’entreprise de se structurer de façon quasi immédiate parce qu’elles ont expérimenté différents aspects dans d’autres agences. Ça ne veut pas dire qu’on refuse maintenant les juniors. Mais ça veut dire qu’on n’engage pas de junior si on n’a pas une personne sénior pour l’encadrer.

Comment entrevoyez-vous le futur de votre agence?

Le futur est assez lumineux parce qu’il est empreint de projets qui sont passionnants, en trois étapes. C’est d’abord de poursuivre notre développement régional au Québec. Et la deuxième phase de la croissance, c’est l’ouverture vers les pays francophones en Europe, puis vers l’Ontario et l’Amérique du Nord vers des milieux et des marchés anglophones. D’ici la fin de l’année, on sera entre 17 et 20 personnes et je pense que les équipes doubleront d’ici les deux prochaines années.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Quelle est la meilleure option ? Lundi matin, à 9...
En lire plus
Avec Internet et les réseaux sociaux, les outils de...
En lire plus
Les employeurs ont recours à différents types d’entrevues selon...
En lire plus
Les compétences, vous les avez sur votre CV :...
En lire plus

Emplois en vedette

Chef de projet QA
  • Date de publication16 octobre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Designer-Coordonnateur(-trice)
Data Développeur(-euse)
  • Date de publication15 octobre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Coordonnateur(-trice) d’équipe technique
Intégrateur(-trice) web WordPress
Programmeur(-euse) Unreal sénior
  • Date de publication4 octobre 2019
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Programmeur(-euse) full stack
  • Date de publication2 octobre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Modeleur(-euse) de personnages 3D sur Jurassic World Alive
  • Date de publication1 octobre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM