Emploi d’un travailleur étranger : quand survient une inspection

Emploi d’un travailleur étranger : quand survient une inspection

Mignon_Natacha_7246_sRVB_HD_THUMBQuelles sont les bonnes pratiques à adopter lorsque l’embauche d’un travailleur étranger fait l’objet d’un examen de conformité? 

Une source fréquente de consultation auprès d’un avocat en matière d’immigration temporaire par les employeurs est la réception d’une lettre, soit de Service Canada (EIMT) ou par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (exemption d’EIMT), les avisant qu’ils vont faire l’objet d’un examen de conformité pour l’un de leur travailleur étranger.

La lettre se présente habituellement sous cette forme (examen de conformité par Service Canada).

unnamed

La réception de cette lettre ne doit pas générer de crainte particulière. En effet, à ce stade, les autorités ne suspectent pas nécessairement une fraude. Nombreux contrôles s’effectuent en effet dans le cadre d’une vérification aléatoire de la conformité, tel que le prévoit l’article 209.5 du Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés.

Le premier conseil pour y répondre est de veiller à respecter le délai imputé pour fournir l’information demandée. Si ce délai vous apparaît trop court, nous vous suggérons de contacter les autorités et d’expliquer le ou les motifs pour lesquels vous aurez besoin de plus de temps.

Que recherchent les autorités ?

L’objet premier de l’examen de conformité est de s’assurer que l’employeur offre au travailleur étranger les conditions qu’il a déclarées aux autorités lors de l’embauche. Il n’y a là pas de piège.

Type d’informations généralement demandées :

  • Preuve du paiement du salaire horaire déclaré ;
  • Respect des avantages sociaux (assurances, fond de pension, vacances, etc.)
  • Tâches de travail assignées au travailleur étranger (doivent être conformes à la déclaration soumise au soutien de la demande d’EIMT ou de permis de travail) ;
  • Preuve que l’entreprise a été et demeure activement en affaire ;

À cet égard, les documents suivants sont le plus souvent exigés :

  • Copies des talons de paie ;
  • Preuve que le travailleur a été en mesure de prendre ses vacances ;
  • Copie de la couverture d’assurance du travailleur (le cas échéant) ;
  • Preuve du versement de toute rémunération à rendement (ex : bonus)

 

Me Natacha Mignon est associée d’Immetis Services juridiques inc., un cabinet d’avocats spécialisé en immigration d’affaires et mobilité des travailleurs au Canada.

Me Mignon est membre des Barreaux de Paris et du Québec et a été nommée Avocate conseil du Consulat général de France à Montréal. Vous pouvez la joindre à l’adresse suivante : nmignon@immetis.com pour toute question ou thème en lien avec sa chronique « Voir le monde et recruter ».

L’article précédent vise à donner de l’information générale en matière d’immigration au Canada et ne peut être considéré comme un avis juridique. Pour toute question spécifique à votre cas et/ou pour une opinion juridique, nous vous invitons à communiquer auprès de Me Mignon directement.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Quelle est la meilleure option ? Lundi matin, à 9...
En lire plus
Cinq raisons pour lesquelles votre supérieur est étrangement désagréable...
En lire plus
Vous êtes programmeur dans une boîte pour laquelle vous...
En lire plus
Comment réussir dans l'industrie des effets visuels au cinéma?...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(-euse) Backend
  • Date de publication11 juin 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM