Exagérer, ok, mais raisonnablement !

Exagérer, ok, mais raisonnablement !

Kevyn Gagné

Les ambitions et les aspirations professionnelles doivent être dosées avec humilités, nous dit notre chroniqueur…

Questionnons-nous un peu aujourd’hui, si vous le voulez bien, et faisons travailler notre cerveau, un peu plus qu’il y a à peine 30 secondes, soit le temps de vous rendre à ce texte, puisque je présume que le petit hamster travaillait fort jusqu’à ce moment.

Pour la gloire de la rançon : grande gueule ou bon planning?

On joue avec le feu; on pousse sa luck, et on fait sa chance. Être le Capitaine Bonhomme ou bien l’homme accompli se cachant derrière le personnage?

Pousse, mais pousse égal mon Réal, surtout lorsque tu sors de ta zone de confort! T’as des ambitions, c’est bien, mais as-tu les moyens de tes ambitions? Si oui, c’est encore mieux évidemment.

T’ambitionnes, tu beurres toujours plus épais qu’il le faut, alors qu’au final, il n’y a jamais rien de plus qui se passe… si quelque chose se produit… Ou bien, tu as des ambitions, fièrement connus et savamment orchestrés, et tu fais correctement ce qu’il faut pour les réussir?

Qu’importe qui nous sommes, nous connaissons tous des individus qui entrent facilement dans chacune de ces catégories.

Avoir des ambitions ou ambitionner? Se péter les bretelles ou bien acheter la compagnie qui les produit…

Quelques précisions avant de poursuivre. Règle générale, en français, le verbe ambitionner renvoi à l’idée d’aspirer, de convoiter, de désirer, de rêver, de souhaiter, ou de vouloir quelque chose par exemple. Pas au Québec, non, non, non! Puisque le sens commun que l’on donne au verbe ambitionner, n’a rien à voir avec l’ardeur de vouloir quelque chose. Bien au contraire, le verbe est habituellement utilisé pour exprimer quelque chose de péjoratif qui renvoie plutôt au concept de l’exagération, ou bien à l’abus d’une situation ou de quelque chose. Pour bien évidemment, mettre ladite chose à notre avantage et à notre profit.

Ceci étant dit, la démarcation, quoi qu’existante, est très fine pour le commun des mortels, surtout dans le merveilleux monde du travail.

Lorsque tu t’élances et t’emportes dans une grande tirade en entrevue, qui s’exprime? Est-ce le gars qui ambitionne et qui fabule une histoire que bien des gens achètent tout confiants, ou bien le gars qui a des ambitions et qui démontrent son plan pour les atteindre?

Les ambitions et les aspirations professionnelles doivent être dosées avec humilités. Tant et aussi longtemps que nous ne sommes pas dans l’obligation d’acheter un nouveau système de lumières, à chaque fois qu’une occasion se présente, il n’y a pas de mal à vouloir améliorer la qualité de l’éclairage, surtout lorsque l’on veut mettre quelque chose en lumière.

Pendant que certains sont ambitieux, d’autres ambitionnent, et pendant que certains s’accomplissent, eh bien, d’autres démissionnent.

Grand parleur, petit faiseur; ou bien, haut-parleur, bâtisseur?

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
Ce n’est pas ça qui manque, du boulot, dans...
En lire plus
Travailler un maximum de 35 heures et profiter du...
En lire plus
C'est jour de paie! Au fait, à quand remonte...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(-euse) web back-end PHP
  • Date de publication17 avril 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Directeur(-trice) en intelligence d'affaires et recherche marketing
  • Date de publication12 avril 2019
  • EntrepriseHéma-Québec
  • VilleMontréal
Designer graphique avec expérience en UX/UI
  • Date de publication8 avril 2019
  • EntrepriseMinimal
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) (front-end)
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication29 mars 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM