Femmes en tech : portraits, étude et modèle d’inclusion

Femmes en tech : portraits, étude et modèle d’inclusion

Après une première étude menée en 2020 sur les usages du numérique des jeunes au Québec, dans le cadre de son projet Jeunesse QC 2030, le Printemps numérique (PN) a réalisé une seconde phase de recherche portant sur les jeunes femmes en tech.

Le projet Jeunesse QC 2030 est destiné à établir une égalité des chances chez les jeunes de 13 à 29 ans en soutenant le développement de compétences en littératie numérique. Il comprend des ateliers déployés dans divers lieux, dont des écoles, mais aussi un volet de recherche pour mener des enquêtes sociologiques, afin de mieux comprendre les usages du numérique chez les jeunes, notamment chez les jeunes femmes, et ainsi prévenir la fracture numérique.

Les femmes sous-représentées dans le secteur des technologies

En 2020, les femmes représentaient 22% de la main-d’œuvre dans le milieu des TIC (technologie de l’information et des communications) au Québec. Ce chiffre connaît une tendance à la baisse depuis plusieurs années. Sensible à ce constat, le PN porte une attention particulière aux jeunes filles et aux femmes dans le cadre de ses activités.

La première enquête réalisée en 2020 s’est traduite par un constat : un fort clivage numérique genré, les jeunes filles s’intéressant moins aux technologies que les jeunes garçons. Toutefois, le téléphone mobile représente un objet sacré pour les filles. Il leur permet de renforcer leur présence sur les réseaux sociaux, communiquer avec leurs amis, partager des photos, etc. Tandis que les garçons vont socialiser grâce à la pratique des jeux vidéo et à la technologie, ce qui leur permet de développer des habiletés techniques plus rapidement.

Bien que le clivage numérique genré ne représente pas en soi une menace chez les plus jeunes, il s’avère problématique pour l’avenir d’un point de vue socio-économique. En effet, le monde du travail et, plus globalement, la société subissent des changements accélérés avec l’essor des technologies et la multiplication des usages numériques.

Portraits de femmes en tech

Au cours de la nouvelle phase de recherche, des entrevues qualitatives avec des femmes travaillant ou étudiant dans les domaines des STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques) ont été réalisées afin de comprendre leur vision et leur expérience des technologies, mais aussi ce qui rend ces domaines attractifs à leurs yeux.

Parmi les femmes rencontrées, on retrouve Pascale, une jeune entrepreneure à la fois artiste, poète et technologue fascinée par la littérature numérique. Cette dernière investit les disciplines techniques de la programmation et du code en exploitant les forces de la créativité numérique. On retrouve également Alexandra, une artiste multimédia, DJ et animatrice d’ateliers d’art interactif, a elle aussi présenté sa trajectoire créative, originale, marquée par des défis, mais aussi des réussites. Elle nous confie comment il est important de surmonter ses propres peurs et de croire en soi. 

Ces portraits ont été analysés sous la loupe du modèle féminin d’inclusion numérique EL’TECH, proposé par Amina Yagoubi. Ce dernier a été publié dans le Manifeste à propos des femmes en STIM, impulsé par l’Association de la francophonie à propos des femmes en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques (AFFESTIM) en début d’année.

Modèle EL’TECH

Le modèle féminin d’inclusion numérique EL’TECH repose sur les éléments suivants :

    • • Empowerment : Viser une équité juridique, économique et sociale.
    • • Leadership : Viser un rayonnement des femmes en technologie et encourager le réseautage.
    • • Technologies : Viser une équité numérique et attirer les femmes dans les filières technologiques.
    • • Entrepreneuriat : Viser une équité entrepreneuriale, par exemple en incluant plus de femmes dans les entreprises en démarrage (les start-ups).
    • • Créativité : Viser et favoriser le développement de la créativité.
    • • Habilités : Viser le développement de savoir-faire et savoir-être en lien avec la culture numérique des femmes, en plus du développement d’un rapport émancipé à la technologie.

 

L’adoption d’un tel modèle permettrait aux différentes organisations de débattre des questions traitant de l’attraction et de la rétention des femmes dans des filières technologiques, mais aussi d’implanter des solutions innovantes favorisant l’augmentation de la présence des femmes, notamment dans l’industrie des technologies de l’innovation et dans les formations offertes par les écoles d’ingénierie.

Femmes et numérique – regards croisés

En attendant la parution du livre blanc, il est possible de visionner une série de vidéos du PN sur des parcours atypiques de femmes exceptionnelles qui mènent des carrières dans le numérique au Québec. Cette série a été réalisée dans le cadre des événements MTL connecte et Nantes Digital Week, afin de contribuer à une plus grande parité dans les milieux technologiques.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Vous êtes fan de gaming et voulez faire carrière...
En lire plus
Vous ouvrez un nouveau commerce et vous désirez vous...
En lire plus
Presque inconnus il y a seulement deux ans, les...
En lire plus
Chercher un poste hors de la société où on...
En lire plus

Emplois en vedette

Web designer & integrator
Stratège média numérique
  • Date de publication31 août 2022
  • EntrepriseHamak
  • VilleMontréal
Conseiller.ère en marketing numérique
  • Date de publication29 août 2022
  • EntrepriseGLO
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM