Guy Laliberté investit dans les technologies de la culture et du divertissement

Guy Laliberté investit dans les technologies de la culture et du divertissement

L’incubateur Zú Montréal s’apprête à lancer un nouveau fonds de capital-risque destiné aux technologies de la culture et du divertissement dont le milliardaire québécois est un des investisseurs.

L’incubateur pour jeunes entreprises Zú Montréal, fondé il y a trois ans et spécialisé dans le secteur du divertissement, devrait lancer cet automne un nouveau fonds de capital-risque destiné aux technologies de la culture et du divertissement : Zú Capital. Or, Guy Laliberté, le fondateur du Cirque du Soleil, fait partie des investisseurs de ce fonds, qui aurait déjà amassé 20 millions de dollars. 

Financer les technologies de l’avenir

Si Zú Montréal a été fondé pour stimuler l’innovation en création artistique et en divertissement, la création de ce fonds d’investissement permettra en grande partie de soutenir et d’accompagner les entrepreneurs de l’incubateur, notamment en matière technologique.

À l’heure actuelle, Zú Montréal propose un accès ciblé aux technologies de ses partenaires pour le développement de places transactionnelles innovantes, l’intégration des réseaux 5G, l’utilisation de réalité virtuelle, augmentée ou mixte, ainsi que pour obtenir des outils dits « d’engagement » qui facilitent l’interaction des consommateurs avec les créateurs.

Combler les lacunes de l’industrie du divertissement

Il semble que cette forme d’investissement ne soit pas très commune dans le milieu du divertissement. C’est du moins ce que laisse entendre Guillaume Chrétien, directeur général de l’incubateur Zú Montréal dans une entrevue avec Le Devoir. Selon lui, on ne retrouve pas de modèle avec un capital-risque collaboratif et participatif dans l’industrie du divertissement, alors même qu’elle génère beaucoup de contenu et constitue de ce fait une base propice à l’éclosion de nouvelles technologies.  

De ce fait, Zú Capital sera lui-même une forme d’innovation, et il appliquera les modèles éprouvés dans d’autres organisations de capital-risque étrangères, notamment celles spécialisées en technologie comme les américaines Y Combinator et TechStars. Rendez-vous donc cet automne pour en savoir plus !

 

Crédit image centrale @Page Facebook Zu
Source : article Le Devoir

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Du 28 au 30 septembre prochains, les acteurs industriels...
En lire plus
Mauvais choix, délits, casier judiciaire, probation. Quelles limites se...
En lire plus
La science-fiction deviendra-t-elle la réalité lors de la sortie...
En lire plus
C'est bien beau de vouloir apprendre un langage de...
En lire plus

Emplois en vedette

Stratège UX (Temps plein ou partiel)
  • Date de publication22 septembre 2021
  • EntrepriseReptile
  • VilleBrossard
Spécialiste CRM
Producteur(-trice) numérique
Spécialiste de l’expérience client
  • Date de publication16 septembre 2021
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontreal
Coordonnateur(-trice) de projets numériques
  • Date de publication6 septembre 2021
  • EntrepriseKlixi.io
  • VilleMontreal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM