La boîte qui vous cherche des subventions

La boîte qui vous cherche des subventions

En 25 ans d’expérience, Emergex RS & DE,  la firme-conseil de Pierre Savignac a pu obtenir des centaines de millions de dollars en financement et en aides gouvernementales pour ses clients.

Espresso-Jobs a visité les bureaux d’Emergex RS & DE Subventions, afin de découvrir l’entreprise. La PME est située au quatrième étage d’un ancien entrepôt de fourrures des années 1840 dans le Vieux-Montréal, avec ses murs en vieilles pierres, d’autres en vieilles briques rouges et des poutres en bois de l’époque.  

On me propose un café. Volontiers. Nous nous assoyons dans la salle de conférence, où l’époque et le contemporain se rencontre. Monsieur le Président arrive. On se sert la pince. On discute.

Pierre Savignac est un Project Management Professional(PMP), un professionnel en gestion de projet, en bon français. Il est président et fondateur de la firme-conseil montréalaise Emergex RS & DE Subventions, spécialisée en réclamation de crédits d’impôt, de recherche scientifique et développement expérimental (RS&DE), d’affaires électroniques (CDAE) et de titres multimédias. C’est son enfant. L’an prochain, Emergex célébrera ses 25 ans. Ça grandit si vite…

Alors qu’il étudie les sciences pures au cégep de Bois-de-Boulogne, Pierre Savignac découvre l’informatique, « au grand désarroi » de sa mère, dit-il en souriant. Il est passé d’une passion pour la squelettique à un amour de l’informatique et sa technologie.

C’est à ce moment qu’il s’inscrit au Baccalauréat en informatique à l’Université de Montréal. À la fin des années 80, alors qu’il était en train de faire sa maitrise en administration des affaires (MBA), il travaillait chez Alis Technologies. À l’époque, une personne haut placée l’approche et lui fait une remarque sur ses études qui changera surement la suite de sa carrière : veut-il rester au sein d’une entreprise ou devenir un « exécutif », son propre patron?

Il ne complètera pas sa maitrise et fondera, quelques années plus tard, sa propre entreprise.

Emergex RS & DE Subventions

Depuis sa création en 1994, Emergex RS&DE aide ses clients à obtenir des centaines de millions de dollars en financement et en aides gouvernementales, qu’ils soient des startups ou des multinationales. Elle entretient de plus un réseau de partenaires stratégiques, sur du long terme.

Pour ceux et celles qui ne saurait quoi penser des abréviations « RS & DE », il s’agit des acronymes de « Recherches Scientifiques ET Développement Expérimental ». Vous voilà maintenant plus brillant qu’un élève de cinquième.

« À l’époque, l’offre et la demande était au rendez-vous. Les grandes multinationales comme Raymond Chabot, Deloitte, KPMG, PwC et Ernest & Young n’offraient pas de spécialisation dans le crédit d’impôt », affirme M. Savignac, en les surnommant les « Big 5 ».

 

Le président et adepte de conditionnement physique à ses heures a de quoi être fier de son entreprise. Aujourd’hui, elle détient un taux de succès historique de 97 % en ce qui concerne les crédits acceptés et est présente d’un océan à l’autre, avec des bureaux à Toronto, Ottawa, Vancouver, Calgary, Québec et Montréal.

Elle a de quoi se distinguer de ses compétiteurs, selon le président fondateur. D’abord, par la possibilité de recevoir jusqu’à 74 % des salaires en R&D grâce à la combinaison de programmes gouvernementaux comme en RS&DE, en Affaires électroniques (CDAE), en multimédia et autres programmes.

Un autre avantage que M. Savignac souligne est leur modèle de rémunération. « C’est du gagnant-gagnant, lance-t-il. Nous sommes payés selon les résultats, et non à l’heure. » Il s’agit plutôt d’une commission d’un pourcentage du crédit reçu. « C’est une méthode qui devrait être plus présente dans notre domaine », confie Savignac.

« Je ne comprends pas pourquoi des PME choisissent de concentrer toutes leurs activités financières chez les grandes firmes comptables, se questionne-t-il. Elles disent se simplifier la vie, mais cela implique qu’elles paient 350 dollars de l’heure pour un comptable et plus encore pour un fiscaliste. » Selon lui, cette simplification est plutôt « un acte d’abdication » des responsabilités du dirigeant de PME.

« Nous disposons d’excellents outils pour nous conformer aux exigences de l’Agence du revenu du Canada (ARC), dont une solution de feuilles de temps spécifique à la RS&DE », dit-il.

Afin d’aider leurs clients à mieux comprendre leur situation, Emergex offre aussi des séminaires technologiques et fiscaux pour perfectionner les équipes et leurs leaders sur ces aspects.

L’équipe et son expertise

L’équipe d’une vingtaine d’employés inclut des détenteurs de Ph. D., M.Sc., B.Sc., PMP, MBA, sans oublier des ingénieurs, des informaticiens, des comptables et des fiscalistes. Leur point en commun ? Ils ont en majorité eux-mêmes œuvré au sein d’entreprises technologiques et connaissent l’industrie du logiciel et des services informatiques.

Selon un sondage mené auprès de leurs clients, les principales qualités de l’entreprise sont l’efficacité, l’expertise, le professionnalisme et la flexibilité. Sur leur site internet, Steeve Duchesne, président d’Axon ID et Président du conseil d’administration de l’Association québécoise des technologies (AQT), souligne, entre autres, « le soutien continu, la disponibilité et le temps de réaction exceptionnel » de l’entreprise.

D’ailleurs, Emergex est à la recherche de candidats pour combler certains postes : un conseiller en RS&DE informatique pour Montréal ainsi qu’un coordonnateur administratif de projets.

Un fait intéressant sur la culture au sein d’Emergex est l’entrevue de sortie offerte à un employé qui quitte la compagnie. On lui demande, grosso modo, ce qu’il retient de l’expérience professionnelle qu’il a eue. Tout cela pour en savoir un peu plus sur les forces et les faiblesses de la compagnie afin qu’elle puisse s’améliorer, le cas échéant.

« Les gens restent assez longtemps au sein de l’entreprise, avoue Pierre Savignac. Ce qui revient souvent parmi les commentaires est le respect. » Il faut dire qu’Emergex offre une bonne flexibilité d’horaire, afin de concilier la vie privée et professionnelle, sans oublier les avantages sociaux compétitifs. « C’est la norme maintenant de pouvoir travailler de la maison », ajoute-t-il.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Dans le cadre de la  «super job du jour »,...
En lire plus
Selon une nouvelle étude de Developer Economics, les développeurs...
En lire plus
L’équipe de Espresso-jobs vous propose de revoir les dix...
En lire plus
Seulement le cinquième des PME ont intégré la culture...
En lire plus

Emplois en vedette

Artiste Concept
  • Date de publication18 octobre 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Animateur 3D
  • Date de publication18 octobre 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Stagiaire : Gestionnaire de réseaux sociaux
Intégrateur(trice) designer Web
Coordonnateur(trice) de postproduction
Programmeur Backend
  • Date de publication18 octobre 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Concepteur(trice) graphique
  • Date de publication17 octobre 2018
  • EntrepriseBang Marketing
  • VilleVieux-Montréal
Développeur(euse) Web Full Stack
Coordonnateur(trice) marketing médias sociaux et événementiel
  • Date de publication17 octobre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Spécialiste en développement des affaires
  • Date de publication16 octobre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.