Les RH ne vous aideront pas à obtenir ce poste

Les RH ne vous aideront pas à obtenir ce poste

Depuis que je travaille dans le secteur des ressources humaines, je me suis efforcé de redorer le blason de cette profession auprès des candidats : suivis à temps, rétroactions sur l’approche à préconiser, explications détaillées des rejets et ce, sans compter mon blogue que j’entretiens depuis trois ans maintenant, orienté à 100% sur l’aide à la recherche d’emploi.

Si je vais continuer d’investir des efforts en ce sens, je ne me fais pas d’illusions sur ce qui constitue possiblement un coup d’épée dans l’eau : les RH ne changeront pas du jour au lendemain.

Lire entre les lignes : ils ne vous aideront pas à décrocher le poste que vous désirez.

Fermer porte

 

Cette opinion pourra vous sembler contradictoire par rapport à la tendance actuelle pour la marque employeur. Il est vrai que l’on assiste présentement à une amélioration générale du service à la clientèle. Or, il importe de se pencher aujourd’hui sur les véritables clients des RH…pour qui travaillent-ils au juste?

 

Les vraies considérations des RH

Travaillant sur plusieurs fronts à la fois, une journée typique confrontera le conseiller RH au(x) syndicat(s), aux employés, aux gestionnaires et aux candidats. Dans cet amalgame d’individus sollicitant leur aide, ils privilégieront les gestionnaires : ils sont LES vrais clients du service des ressources humaines. Après tout, c’est la direction qui les embauche!

Cela implique que le travail quotidien d’un RH est orienté majoritairement sur le contrôle des risques et implicitement, sur la préservation de leur image personnelle et de celle de l’entreprise.

Ne soyez donc pas étonné d’être victime de cette désormais célèbre langue de bois lors de vos recherches.

  • Quand vous entendrez, au salon d’emploi : « Veuillez postuler via le site Internet de notre entreprise », cela voudra dire « Suivant! ».
  • Quand vous entendrez, suite à votre entrevue : « Nous avons préféré opter pour un autre candidat », cela voudra dire « Nous ne pouvons pas vous dire la raison pour laquelle vous n’avez pas été retenu, nous voulons éviter toute argumentation ou poursuite judiciaire potentielle! ».
  • Quand vous entendrez, suite à votre appel de démarchage: « Il nous fera plaisir de transmettre votre candidature au gestionnaire dans les plus brefs délais », cela voudra dire « Merci de raccrocher, nous avons une présentation PowerPoint à terminer! ».
  • Etc.

 

Les RH militeront quand même pour certaines candidatures : celles des candidats qualifiés et donc, celles susceptibles de les faire bien paraître auprès de leurs clients, les gestionnaires. Ils enverront les CV avec parcimonie, revérifieront deux fois plutôt qu’une si ce qu’ils envoient fait du sens. En cas de doute, ils s’abstiendront. Leur crédibilité en dépend.

Autrement dit, leur éventuelle promotion aussi en dépend : de recruteur à conseiller généraliste, conseiller à conseiller senior ou partenaire d’affaires, cette dernière dépendra de leur capacité à répondre efficacement aux besoins des clients. Parce qu’embaucher le bon employé, c’est ce qui est mesuré (via le rendement et la longévité dans le poste principalement).

Mon ordre professionnel (celui duquel je vais me faire bannir suite à cet article!) se bat encore aujourd’hui pour faire reconnaître notre fonction comme partenaire stratégique de la direction depuis sa création. Notre client a toujours été et restera le gestionnaire.

Et le candidat, dans tout ça? Il devient un outil pour établir une bonne notoriété de soi-même et du service RH.

Oh oui, c’est déplorable mes amis et vous me direz que ces quelques mots sont bien réducteurs, mais c’est en se penchant sur la réalité quotidienne des RH que l’on comprend vraiment la raison de leur existence. Après tout, qui est intéressé à répéter, jour après jour, les nuances des avantages sociaux aux candidats et employés? Le plaisir n’est pas là.

La véritable source de motivation ou l’objectif ultime si vous voulez, c’est lorsque qu’un gestionnaire sollicite l’aide du service à maintes reprises. Le patron (directeur ou vice-président RH pourra s’en vanter à la table de direction). Le service des ressources humaines sera toujours pris dans ce cercle vicieux, celui de justifier son existence, d’ajouter de la valeur et de faire oublier, l’espace d’un instant, les coûts qu’il entraîne pour une entreprise.

Embauche parlant, les RH sont donc un simple filtre. Ils trient et acheminent. Dans la majorité des cas, ils n’ouvrent pas des portes, ils s’efforcent de les fermer. Mais ça, vous le saviez déjà non?

 

« Laisse-moi t’aider, couz! »

Autrefois à la recherche de bons ingénieurs, j’avais insisté pour présenter la candidature de mon cousin aux bonnes personnes dans la firme d’ingénieur pour laquelle je travaillais. Sa réponse m’avait choquée sur le coup : « Laisse faire Matthieu, je m’adresse généralement aux ingénieurs directement et aux directeurs. No offense, mais je connais quelques personnes là-bas et ils en savent quelque chose aux calculs de quantités de matériaux et aux résistances de structures. »

Après coup, comment lui en vouloir? Il avait la bonne stratégie, celle qui consiste à échanger avec ceux qui parlent votre langage, pas celui de la langue de bois.

Chercheurs d’emplois, priorisez les gestionnaires vous également. Trouvez-les sur LinkedIn et via vos contacts. Axez vos approches sur eux!

 

Le facteur nombre

Au-delà de leur intérêt marqué pour les gestionnaires, le facteur nombre est l’autre raison qui devrait vous inciter à éviter les RH à tout prix. Je veux parler du nombre de candidatures reçues, du nombre d’appels qu’ils reçoivent, du nombre d’entrevues qu’ils font, etc.

Si seulement vous pouviez assister aux efforts mis de l’avant par un gestionnaire qui se fait solliciter! Rien à voir avec les ressources humaines! Il transfèrera réellement (!) le CV à ses collègues, leur indiquera la façon dont vous vous êtes présenté, fera le suivi avec vous (…ou du moins, vous répondra), etc.  Tout cela parce qu’il n’y est pas nécessairement habitué, comparativement aux RH qui traitent avec des dizaines de candidats par jour, des centaines de CV par mois. Ces derniers vous enregistreront dans le système de gestion de candidatures, laisseront des traces sur vos échanges et…vous oublieront.

 

Les histoires d’horreur

Inutile de nous partager votre histoire d’horreur personnelle vécue auprès des RH via les commentaires de cet article : plus rien ne me surprend!

Je serais par contre intéressé de connaître vos stratégies pour « détourner » les RH, ainsi que les systèmes de gestion de candidatures.

Des trucs?

 

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Rester technicien jusqu’à la fin de sa carrière, ou...
En lire plus
La collaboration entre les boîtes de Montréal et de...
En lire plus
Ottawa, Toronto et Montréal ont presque trois fois plus...
En lire plus
L’équipe de Espresso-jobs vous propose de revoir les cinq...
En lire plus

Emplois en vedette

Chargé(e) de compte
  • Date de publication29 octobre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Coordonnateur(trice) de postproduction
Chargé(e) de projet marketing numérique
  • Date de publication22 octobre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Coordonnateur(trice) marketing médias sociaux et événementiel
  • Date de publication22 octobre 2018
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Artiste Concept
  • Date de publication18 octobre 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Animateur 3D
  • Date de publication18 octobre 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Stagiaire : Gestionnaire de réseaux sociaux
Intégrateur(trice) designer Web
Programmeur Backend
  • Date de publication18 octobre 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Concepteur(trice) graphique
  • Date de publication17 octobre 2018
  • EntrepriseBang Marketing
  • VilleVieux-Montréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.