Merinio : l’app qui « révolutionne » la gestion de la main-d’oeuvre

Merinio : l’app qui « révolutionne » la gestion de la main-d’oeuvre

Cet étudiant en ingénierie s’est lancé en entrepreneuriat en créant une application de toutes pièces avec trois collègues!

En 2013, alors qu’il était étudiant en génie de la production automatisée à l’École de technologie supérieure (ETS), Maxime Gauthier Bourbonnais complète un stage chez Bombardier.

Il réalise alors que l’inertie propre aux grandes entreprises, dans lesquelles il estime le pouvoir de décision des employés faible, ne lui convient pas.

L’étudiant remet donc son parcours en ingénierie en question.

« C’est là que j’ai commencé à m’impliquer de plus en plus en entrepreneuriat. Je n’aime pas le quotidien, le statu quo. Je veux apprendre continuellement » explique-t-il à Espresso-Jobs, à son kiosque du Salon Connexion de Montréal en avril dernier.

Il participe au 24h de l’innovation, un concours d’entrepreneuriat dans lequel il emporte la première place. Durant sa maîtrise, il en est désormais convaincu : il souhaite se lancer en affaires.

Une plateforme pour la gestion des horaires et des remplacements

En entendant parler des défis de certaines entreprises en matière d’optimisation de gestion de main d’oeuvre, il s’associe à trois autres étudiants, et met sur pied Merinio, une application et plateforme web qui bat son plein.

« On a identifié que la gestion des horaires était difficile. Après avoir parlé à une cinquantaine d’entreprise, passer des processus de validation, on a réalisé que les besoins en termes de remplacement et changements d’horaire de dernières minutes étaient mal adressés. »

Merinio propose une plateforme dans laquelle un outil d’automatisation flexible lance des appels et des textos aux employés, selon les besoins des entreprises qui l’utilisent au quotidien.

Par exemple, l’application est particulièrement efficace dans le monde du tourisme, où la température peut grandement affecter l’achalandage de certaines attractions.

Parmi ses clients, l’entreprise compte notamment sur La Ronde et l’Aéroport de Montréal.

« Un superviseur peut passer jusqu’à 50% de sa journée à s’occuper des remplacements, avec un tableau Excel. C’est une révolution pour une gestion de la main-d’oeuvre autonome et efficace. »

Mais créer une plateforme de la sorte de s’est pas effectué en criant ciseau. Après avoir eu l’idée initiale, les quatre associés ont mis 8 mois à la mettre sur pieds. Désormais, l’entreprise mise sur une vingtaine d’employés, mais consacre beaucoup de son énergie à la recherche et développement.

Un virage à l’IA

Xavier Lavallée, directeur des opérations, Maxime Gauthier Bourbonnais, PDG, Jean-Michel Coupal, Directeur Technologique, Francis Villiard, directeur de l’expérience client

L’une de leurs prochaines initiatives est d’intégrer l’intelligence artificielle. Celle-ci leur permettra d’ajuster automatiquement les horaires de travail de leurs clients en fonction de facteurs externes.

De plus, Merinio souhaite créer des outils prédictifs, propulsés par l’IA, qui leur permettront d’offrir des prédictions en termes de besoins d’embauche à leurs clients.

« L’IA permettra de prendre en considération l’achalandage, le nombre de commandes, de mieux prendre les données pour les utiliser de l’horaire en temps réels. Cela permettra de réduire les coûts de main-d’oeuvre, mais aussi d’offrir un niveau de service continue. »

Mais le plus grand défi qui attend Merinio peut sembler, a priori, beaucoup plus simple: embaucher des employés qualifiés afin d’assurer sa croissance.

« J’ai été surpris de constater que c’est l’un des plus gros défis en entrepreneuriat. Ce l’est particulièrement à Montréal, où il y a beaucoup de développement en technologie. Le talent war est omniprésent. »

Au cours des prochains mois, l’entreprise veut s’attaquer aux États-Unis, où elle a déjà monté une équipe de ventes qui concentrera ses forces sur le marché du tourisme.

Mais même si les affaires vont bien, que sa jeune organisation connaît une belle croissance, Maxime Gauthier-Bourbonnais estime qu’une valeur aussi simple que l’empathie peut générer son lot de succès en entrepreneuriat.

«Pour se démarquer, il faut créer un produit qui générera de l’engouement. Et pour le faire, ça prend de l’empathie, question d’écouter les demandes des clients », conclut-il.

 

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Les pros de la technologie sont appelés en renfort...
En lire plus
Un CV remis en version mobile doit être différent...
En lire plus
Un cheval de Troie se cache dans l’appli CamScanner,...
En lire plus
Grosse semaine en technologie! Un étudiant belge créée un...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(-euse) back end
Préposé(e) aux ventes et service-client chez Groupe Velan Média
  • Date de publication22 septembre 2020
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Chargé(e) de projet
  • Date de publication21 septembre 2020
  • EntrepriseBang Marketing
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) Full Stack
Développeur(-euse) back end PHP
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM