Miser sur les techs, le pari gagnant de Chic Marie

Miser sur les techs, le pari gagnant de Chic Marie

marie-Philip_sim

Le monde du droit était trop rigide pour cette entrepreneuse dans l’âme. Marie-Philip Simard, ancienne avocate, a décidé de conquérir le milieu tech plutôt que de développer sa carrière en cabinet.

De ses années à la fac de droit de l’Université de Montréal, Marie-Philip Simard, 28 ans, en garde un bon souvenir. Un peu moins de ses années de pratique au cabinet Fasken Martineau, en droit corporatif et commercial.

« Même si j’ai aimé ça, je me sentais évoluer dans un milieu très rigide. Il n’y avait pas beaucoup de possibilité de création. J’avais l’impression d’être assise dans le siège du passager alors que j’avais envie de vivre avec mes propres décisions », confie-t-elle.

Marie-Philip n’est pas quelqu’un qui réfléchit trop longtemps quand est venu le temps de prendre une décision. Pour elle, c’est justement ce qui bloque les gens à faire le grand saut. En 2014, elle décide de quitter le droit. « Je n’étais pas heureuse, je me levais le matin sans entrain, je n’avais vraiment pas le goût de continuer » dit-elle.

Mais que faire ? Au début, la jeune femme envisageait de créer un centre commercial 3D avec de la réalité virtuelle. L’idée était un peu folle. La réalisation compliquée. Mais déjà, elle avait touché du doigt l’univers des vêtements et des nouvelles technologies.

« Lorsque j’étais avocate, je me suis rendue compte que les vêtements représentaient un réel investissement. J’avais entendu parler d’une compagnie aux États-Unis qui louait des vêtements et des robes pour des occasions spéciales. Mais mes besoins étaient plus mensuels ou hebdomadaires », raconte l’entrepreneuse.

Il fallait se trouver une identité numérique et cela passe évidemment par le nom. « Il fallait qu’il puisse se lire à la fois en anglais et en français. Chic Marie sonne finalement bien dans les deux langues », poursuit-elle. Son concept : louer des vêtements de créateurs à 70 % canadiens à des femmes qui ne veulent pas nécessairement acheter et qui veulent toujours être dans l’air du temps.

Les clientes magasinent ainsi sur son site internet, choisissent le forfait qui leur correspond et reçoivent par la suite des boîtes dans laquelle se trouvera la robe ou le chemisier sélectionné. Elles peuvent ensuite garder leur pièce autant de temps qu’elles le souhaitent.

Une idée qui semble avoir pris, puisque Chic Marie envoie entre 50 et 100 boîtes par jours au Québec et en Ontario.

Marketing, branding, comptables… Aujourd’hui l’entreprise tourne avec une dizaine d’employés à temps plein et une quinzaine de contractuels. La jeune femme dynamique apprécie avoir le contrôle de ce qui se passe en interne : « je prends les décisions et j’en assume les conséquences, qu’elles soient bonnes ou mauvaises ».

Avec le recul, Marie-Philip assure que lorsqu’on a une idée, il faut y croire jusqu’au bout et persévérer, sans se remettre tout le temps en question au moindre petit problème. « Il faut croire en son truc », dit-elle.

L’entrepreneure estime avoir encré sa compagnie dans l’air du temps : « la mode est à l’économie collaborative comme Airbnb, Uber, le partage de voiture Car2go etc. », dit-elle.

En tout cas, elle explique avoir réussi à tirer son épingle du jeu dans le milieu des tech qui reste très masculin d’après elle. « Je le vois tous les jours depuis que je suis dans le monde de la technologie. L’entrepreneuriat est vraiment un club réservé aux garçons. En tant que femmes, nous devons travailler plus fort pour faire notre place et être prise au sérieux ».

Témoin de sa réussite, elle devrait bientôt rendre son site de service accessible aux États-Unis, dans le New Hampshire ou bien le New Jersey. « On va embaucher là-bas et se trouver un entrepôt », assure-t-elle.

 

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Pour rester en mouvement professionnellement, les illustrateurs devraient absolument...
En lire plus
Ceux qui sont passés par les bootcamps ont souvent...
En lire plus
Rumeurs, boss dictateur, absentéisme? Si ces situations se produisent...
En lire plus
Vous pensez que prendre un emploi secondaire indique que...
En lire plus

Emplois en vedette

Gestionnaire de comptes, médias numériques (intermédiaire)
  • Date de publication14 novembre 2019
  • EntrepriseRadiance média
  • VilleMontréal
Directeur(-trice) de comptes, médias numériques
  • Date de publication14 novembre 2019
  • EntrepriseRadiance média
  • VilleMontréal
Conseiller(-ère), Talents et Culture
  • Date de publication14 novembre 2019
  • EntrepriseRadiance média
  • VilleMontréal
Gestionnaire de projets, médias numériques (junior)
  • Date de publication14 novembre 2019
  • EntrepriseRadiance média
  • VilleMontréal
Conseiller(-ère) principal(e) aux communications stratégiques
  • Date de publication13 novembre 2019
  • EntrepriseHéma-Québec
  • VilleMontréal
Gestionnaire de campagnes numériques
  • Date de publication13 novembre 2019
  • EntrepriseGLO
  • VilleMontréal
Relationniste de presse et des médias sociaux
  • Date de publication12 novembre 2019
  • EntrepriseHéma-Québec
  • VilleMontréal
Conseiller(-ère) en mobilité internationale
  • Date de publication12 novembre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Producteur(-trice) Associé(e)
  • Date de publication12 novembre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Chef de produit
  • Date de publication12 novembre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM