Peut-on être femme et être geek ?

Peut-on être femme et être geek ?

Gina

Dans la culture geek comme dans la société en générale, il y a une différence de traitement entre les hommes et les femmes, assure Gina Hara.

Directrice créative du Technoculture Art and Games research center (TAG), Gina Hara est une geek qui s’assume. De sa passion est né un film, « Girls Geek », dans lequel elle fait découvrir la moitié féminine de la culture nerd. Espresso Jobs l’a rencontrée.

 Née en Hongrie en 1983, Gina Hara n’arrivait pas à mettre un mot sur ses passe-temps favoris: les jeux vidéos, le zigonnage sur les ordis. En Hongrois, le mot « geek » n’existe pas. Ce n’est qu’en arrivant au Canada à 25 ans qu’elle va découvrir le vocabulaire de la culture nerd et réussir ainsi à se créer un petit réseau.

 Passionnée de film depuis « aussi longtemps » qu’elle se souvienne, elle a intégré l’Université de Concordia pour y faire une maîtrise en production cinématographique.

 De cette formation sont nés plusieurs projets, dont son long métrage diffusé à l’occasion du festival Fantasia 2017, « Girls Geek ». Pour elle, c’est plus qu’une simple tentative de représenter la communauté : « c’est aussi une réflexion ponctuelle sur ma relation changeante avec le sujet, ainsi que les lieux et les dynamiques sociales qui se jouent hors écran. C’est un voyage contemplatif ».

 En plus de briser les stéréotypes qui collent encore à la peau des accros du gaming, (tous enfermés dans le noir de leur cave à jouer 24h/24), Gina Hara voulait pousser la réflexion plus loin.

 Loin d’elle l’envie d’enfermer ses pairs dans une case, la réalisatrice assure qu’il y a autant de définitions de ce qu’est la culture geek qu’il y a de geeks. « J’essaye de ne pas donner une définition dans le documentaire. J’ai plutôt demandé à chacun de mes interlocuteurs de me donner la sienne », poursuit-elle.

 Ainsi, Gina Hara part à la rencontre de plusieurs femmes au Canada, au Japon et aux États-Unis, toutes adeptes de cosplay, de jeux vidéo, de mangas ou d’animation japonaise. De l’ingénieure de la NASA à une spécialiste des réseaux sociaux en passant par une gameuse, les différentes facettes de la culture nerd sont représentées dans cette œuvre.

 Plus de trois ans lui ont fallu pour qu’elle mette sur pied son projet. « C’était difficile de trouver des femmes geeks parce que généralement, elles ne veulent pas être sous le feu des projecteurs », explique la réalisatrice.

 Car encore aujourd’hui, les femmes nerd peuvent souffrir de harcèlement : « protégés par l’anonymat que leur offre l’ordinateur, certains aiment donner leur opinion sans qu’on la leur demande. C’est encore difficile d’être accepté socialement quand on est une fille geek. Et les reproches qu’on va nous faire sont toujours reliés au genre. Soit on est trop sexy, soit pas assez, soit on est trop féminine, soit pas assez, on nous demande pourquoi on n’est pas mariées, pourquoi on n’a pas d’enfants, etc. Dans la culture geek comme dans la société en générale, il y a une différence de traitement entre les hommes et les femmes », assurent Gina Hara.

 Pour toutes ces raisons, trouver les onze femmes qui figurent dans son documentaire a été un travail de longue haleine, justement parce qu’elles ont pris le risque de subir le revers de la médaille de cette exposition médiatique. « Je trouve qu’elles sont toutes vraiment courageuses », dit-elle.

 Et pour elle, afin de dépasser ces préjugés, « il faudrait commencer par écouter les gens, leurs expériences et ce qu’ils traversent ».

 Gina Hara écoute en tout cas. Elle a regardé son film et entendu le témoignage de ses protagonistes « 200 fois ». « Parce que ce qu’elles disent, c’est vraiment important ».

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Une lettre de présentation n’est pas la chose la...
En lire plus
Parfois, les entretiens d’embauche se passent bien… mais quelque...
En lire plus
Interrompre constamment dans les réunions, mâcher de la gomme...
En lire plus
Si vous venez tout juste d’être congédié(e), vous vivez...
En lire plus

Emplois en vedette

Journaliste
  • Date de publication15 janvier 2021
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Digital Experience Associate
  • Date de publication14 janvier 2021
  • EntrepriseAgence liV inc.
  • VilleMontreal
Designer UX (Équipe Core)
  • Date de publication13 janvier 2021
  • EntrepriseTurbulent
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM