Plus de morts que de vivants sur Facebook d’ici 50 ans!

Plus de morts que de vivants sur Facebook d’ici 50 ans!

En autant que la plateforme de médias sociaux vive aussi longtemps, Facebook verra ses utilisateurs décédés plus nombreux que ses vivants. Et si notre propre profil nous survivait, qui aurait droit à nos données?

Une analyse de la prestigieuse université d’Oxford prédit que les profils d’usagers décédés dépasseront ceux des usagers vivants d’ici une cinquantaine d’année.

Basée sur la variation des utilisateurs en 2018, l’analyse prévoit qu’au moins 1,4 milliard de membres Facebook décéderont avant 2100. Selon ce scénario, les morts pourraient être plus nombreux que les vivants d’ici 2070.

Si le déjà imposant réseau social continue de croître au même rythme, le nombre d’utilisateurs décédés pourrait atteindre 4,9 milliards avant la fin du siècle!

Au Québec seulement, 2018 a été une année record d’utilisation de Facebook, qui est de loin le réseau social le plus populaire de la province. Selon le CEFRIO, 70 % des adultes québécois ont affirmé utiliser Facebook l’an dernier.

Les données des morts essentielles pour les historiens

La tendance à la hausse des morts encore en ligne n’est pas qu’anecdotique : elle en dit long sur notre façon de gérer notre héritage numérique dans le futur, souligne l’auteur principal de l’étude Carl Öhman.

« Ces statistiques soulèvent de nouvelles et difficiles questions quant à savoir qui a le droit d’utiliser ces données, comment ces données devraient être gérées dans l’intérêt de la famille et des proches des décédés, et leur utilité pour les futurs historiens afin de comprendre le passé. »

Les auteurs de l’étude insistent sur l’importance de l’information qu’on peut tirer de ces données d’utilisateurs décédés pour analyser notre époque.

« Jamais dans l’histoire a-t-on rassemblé au même endroit une aussi grande archive de la culture et du comportement humains, explique le co-auteur de l’étude David Watson. Avoir le contrôle sur cette archive permettrait, dans un sens, de contrôler notre histoire. Il est donc primordial de s’assurer que ces données historiques ne soit pas réservées à une seule entreprise, mais puissent être utilisées par les générations futures pour comprendre leur histoire. »

Prévoir l’après sur Facebook : comment procéder?

Pour que votre compte Facebook soit fermé après votre décès, vous avez deux options.

1.Nommer un contact légataire

Facebook vous permet de nommer un gestionnaire pour votre compte parmi vos contacts avant votre décès, mais à condition que votre compte ne soit jamais supprimé.

2. Faire supprimer le compte

De votre vivant, vous pouvez choisir de faire supprimer votre compte après votre décès.

Chacune de ces options sont activées dans Facebook sous l’onglet Sécurité de vos Paramètres. Si vous n’avez pris aucune de ces mesures, Facebook permet aussi à vos proches de transformer votre profil en page commémorative sous présentation d’une preuve de décès.

Mais à moins de choisir vous-même de fermer votre compte, il ne disparaîtra jamais!

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Des sites donnent votre historique de navigation à Facebook...
En lire plus
Vous craignez que Facebook ne recueille trop d’informations sur...
En lire plus
Des milliers d’enfants ont été mis en contact avec...
En lire plus
...et ne vole pas vos données! Le site AI...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(-euse) Java - BI
  • Date de publication21 août 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Directeur(-trice) des Analytiques
  • Date de publication20 août 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Programmeur(-euse) de jeu en Chef
  • Date de publication13 août 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Spécialiste Marketing Numérique
Développeur(-euse) back-end PHP
  • Date de publication9 août 2019
  • EntrepriseTurbulent
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM