Prendre ou ne pas prendre vos vacances?

Prendre ou ne pas prendre vos vacances?

Woman-working-on-vacation

Ah! Les vacances… Les voyages, le farniente, la douce oisiveté. Qui n’en rêve pas? Et pourtant. Aussi essentielle et salutaire que soit cette pause, pour certains la seule idée de quitter le bureau pour une ou deux semaines devient un horrible casse-tête.

Le saviez-vous? Une récente enquête menée aux États-Unis a démontré que 48 pour cents des travailleurs et 44 pour cents seulement des travailleuses américaines se seraient prévalus de la totalité des vacances qui leur étaient accordées l’an dernier.

L’écart entre les deux sexes est encore plus criant du côté des milléniaux alors que 51 % des hommes – âgés entre 20 et 35 ans – ont pris l’entièreté de leurs vacances contre 44 % chez leurs homologues féminins.

Alors quoi? Femmes et vacances ne feraient pas bon ménage? Interrogée par fortune.com sur les résultats de son étude, Katie Denis, la directrice du projet Time Off et responsable de ce coup de sonde,  est formelle les femmes sont définitivement moins enclines à prendre des vacances que les hommes. Et pourquoi donc? Voici un résumé des principales raisons évoquées par les répondantes pour justifier leur réticence à se prévaloir des vacances auxquelles elles ont pourtant droit :

1. La peur de revenir avec une montagne de choses à faire. Le principal argument qui 48 % des femmes à rester au boulot, contre 40 % chez les hommes.

2. Le stress. Selon le sondage, les femmes déclarent avoir plus de stress que les hommes à la maison dans une proportion de 48 % contre 40 % chez les hommes. Au travail, le stress chez les femmes grimpe à 74 % contre 67 % pour les hommes.

3. Peur du jugement. Les femmes s’inquiètent plus que les hommes de la perception des collègues et de leur employeur lorsqu’elles prennent des vacances : 28 % des femmes croient que prendre des vacances peut donner l’impression d’être moins dévouée à la tâche et moins impliquée professionnellement contre 25 % chez les hommes.

4. Culpabilité. Dans une proportion de 25 %, contre 20, les femmes se sentent davantage coupable de laisser le bureau pour s’accorder des vacances que les hommes.

 

Combien ça coûte?

L’étude nous révèle aussi que cette aversion des employés – femmes et hommes confondus – contre les vacances a coûté 236 milliards $ à l’économie américaine en 2016 en raison de la perte liée aux dépenses. Mais il y a aussi des désavantages pour les employés eux-mêmes. Les employés qui ne prennent pas de vacances sont moins performants. Ils sont par ricochet moins susceptibles d’obtenir une augmentation de salaire et même d’être promus.

Et vous? Avez-vous vraiment les moyens de ne pas prendre vos vacances cette année?

 

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
L'employé parfait? Créature imaginaire comme la licorne ou réel...
En lire plus
La boîte de conception de plateformes numériques explose de...
En lire plus
Formation, salaire, conditions de travail, professions et avenues possibles...
En lire plus
Le CV reste la meilleure façon de se présenter...
En lire plus

Emplois en vedette

Responsable du département numérique
Gestionnaire de communautés
  • Date de publication10 décembre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Chef d'équipe - stratégie numérique
Développeur(-euse) web
  • Date de publication4 décembre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Journaliste
  • Date de publication2 décembre 2019
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Chargé(e) de projet et de comptes
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM