Quel est le plus grand défi des startups au Québec?

Quel est le plus grand défi des startups au Québec?

Le talent et les compétences arrivent en seconde position des enjeux critiques pour le développement des startups en 2019. Lequel arrive premier?

Dans son Diagnostic sectoriel 2018, TECHNOCompétences détaille les principaux enjeux critiques au développement et à la croissance des entreprises en démarrage dans l’industrie des technologies de l’information et des communications (TIC).

Le financement reste le principal enjeu des startups québécoises, selon le comité sectoriel de main-d’œuvre des technologies de l’information et des communications,.

Sur le même sujet :

Une année record pour TECHNOCompétences

Montréal augmente son aide financière pour les entreprises en démarrage

Pourquoi l’industrie TI cartonne au Canada

Les enjeux au développement et à la croissance des startups

Malgré un « soutien important » de la part des instances gouvernementales provinciales (834 millions $ sur cinq ans) et fédérales (4,5 milliards pour l’année 2017-18), les trois quarts des répondants sondés affirment que le financement est le principal enjeu des startups.

Suivent le talent et compétence de la main-d’œuvre (37 %) et l’accès au marché (30 %). Du côté de la croissance, ces trois mêmes points se situent aussi au top des enjeux, avec respectivement 65 %, 41 % et 33 %.

Selon TECHNOCompétences, l’industrie des TIC assiste à une « transformation d’entreprises existantes » ainsi qu’à « l’émergence » de nouvelles entreprises innovantes qui contribuent « fortement » au développement de la culture numérique québécoise et à l’innovation au sein d’entreprises établies.

Le Canada et ses métropoles sont d’ailleurs identifiés comme des « terreaux fertiles » pour l’émergence « d’écosystèmes performants ». En ce sens, Montréal occupe encore cette année la 20e position des métropoles canadiennes, grâce à :

  • la présence d’une expertise reconnue;
  • un coût de la vie raisonnable;
  • une culture de l’entrepreneuriat bien développée;
  • et sa facilité à créer des partenariats d’affaires et stratégiques.

Un bémol : « la concurrence féroce » chez ces startups pour l’attraction de main-d’œuvre qualifiée et d’expérience.

Transformation sectorielle en cours

Le comité sectoriel observe une émergence de structures basées sur « l’écosystème de grappes régionales », en référence au Digihub de Shawinigan, le Technocentre des TIC en Gaspésie et Sherbrooke Innopole, entre autres.

« Le secteur des TIC entre dans une période clé en matière de recherche et d’innovation », peut-on lire dans le rapport. Les cinq à dix prochaines années seront cruciales pour assurer une transformation efficace et durable de l’économie québécoise. »

Au Québec, l’industrie des TIC représente plus de 3 % du marché de l’emploi et près de 5 % du PIB, ce qui correspond à une croissance annuelle 2,2 fois supérieure à la moyenne de l’économie au cours des 15 dernières années.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Pas facile de dénoncer un abus sur le coup...
En lire plus
Espresso-Jobs était au bar Meltown en compagnie de rhum...
En lire plus
Avez-vous une petite idée du salaire qu’un technicien des...
En lire plus
Les femmes sont encore sous-représentées dans les métiers en...
En lire plus

Emplois en vedette

Spécialiste, médias sociaux
Animateur(rice) 3D en Chef
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Java - BI
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse)  Web
Programmeur analyste (développeur JAVA)
  • Date de publication12 février 2019
  • EntrepriseSépaq
  • VilleQuébec
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM