Un jeu d’étudiants de l’UQAT et l’UQAM s’envole pour Los Angeles!

Un jeu d’étudiants de l’UQAT et l’UQAM s’envole pour Los Angeles!

Après deux prix au Concours universitaire d’Ubisoft et la première place au Concours de l’ALD, le jeu vidéo Cut Loose va maintenant représenter le Québec à l’E3.

« Cut Loose, c’est probablement le plus beau projet que j’ai fait de ma vie entière, » confie Félix Mailhot, gestionnaire du projet et finissant à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

Le futur diplômé en création de jeu vidéo, profil design n’est pas le seul de cet avis, et de loin. Le jeu vidéo Cut Loose vient tout juste de remporter le Concours de jeux vidéo de l’Association canadienne du logiciel de divertissement (ALD).

Ce n’est pas tout. À la fin du mois dernier, l’équipe de huit étudiants de l’UQAT et de l’UQAM derrière Cut Loose était doublement récompensée au Concours universitaire d’Ubisoft : Meilleures direction et réalisation artistique, et Prix du public, celui-là décerné par les employés d’Ubisoft.

« Ces personnes-là font des jeux de leur vie, et ils nous ont voté meilleur projet! » se réjouit Félix Mailhot.

Félix Mailhot, gestionnaire du projet Cut Loose et finissant en création de jeu vidéo, profil design à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT).

L’équipe s’envole la semaine prochaine pour Los Angeles, où elle présentera Cut Loose à l’Electronic Entertainment Expo, communément appelé E3 : l’un des, sinon LE plus grand salon international de jeu vidéo.

« C’est full cute! »

Cut Loose met en vedette Patches, une marionnette qui se défait qui de ses fils et qui tente qui fuir l’atelier de son marionnettiste à l’aide des joueurs. « À la fin, la marionnette saute du jeu et arrive directement dans le cellulaire du monde! » s’amuse Félix Mailhot.

Le jeu d’une durée de 10 minutes fait la part belle au visuel, et ce n’est pas étonnant : il y a cinq artistes dans l’équipe.

« On s’attendait à ce que le jeu soit vraiment beau, et il est vraiment beau! C’est full cute, et notre personnage est full cute. »

Tests de l’équipe de Cut Loose pour trouver le personnage de Patches idéal.

Le projet s’est mis en branle en janvier après quelques rencontres de toute l’équipe, dont les membres ne se connaissaient pas tous. Normal : certains sont de l’UQAT, d’autres de l’UQAM.

Les deux programmeurs uqamiens derrière Cut Loose se sont présentés à l’UQAT à la recherche de bons artistes. Ça tombait bien, Félix Mailhot cherchait à monter une équipe. Le but, c’était d’avoir les meilleurs, et à l’entendre, mission accomplie.

« MEILLEURE décision! s’exclame le gestionnaire de projet. Il n’y a aucune manière de comprendre à quel point ces personnes-là sont talentueuses. Les programmeurs, ce sont des perles rares! Si on avait ôté juste une personne de l’équipe, on n’y serait pas arrivé. »

L’équipe de Cut Loose. De gauche à droite : Olivier Rufiange, Tiffani Trogi, Jean-Médrick Piché, Alexandre Choinière, Dominic Gendron, Louis-Philippe Geoffrion, Kathy Khau, Félix Mailhot.

Trouver sa job de rêve grâce à un projet étudiant

Quand on lui demande si l’équipe compte vendre Cut Loose à Los Angeles, Félix Mailhot repousse l’idée. « Le but, c’était de se faire remarquer et de faire valoir nos talents. »

Ça a marché! Parmi les huit étudiants, sept se sont trouvé un emploi dans le domaine « 100 % grâce à Cut Loose ». Félix Mailhot, lui, est maintenant assistant de production dans compagnie d’événementiel, et continue à faire du design. Il n’exclut pas de retourner vers sa passion éventuellement : le jeu vidéo.

Et pour Cut Loose, quelle est la suite?

À cause de « contraintes techniques », l’équipe ne peut pas partager le jeu au public : pas d’argent pour les serveurs, et configuration difficile pour un marché de masse.

« Si il y a 1000 personnes qui jouent à Cut Loose, une personne qui a le jeu sur son téléphone reçoit un million de notifications, » illustre Félix Mailhot.

« C’est correct que ca finisse, aussi. »

Si le gestionnaire est déçu de ne pas pouvoir lancer le Cut Loose, il est très fier de l’image que donne le jeu à son université, qui n’est pas nécessairement connue pour ses programmes en informatique. « Le monde va savoir de quoi l’UQAT et l’UQAM sont capables! »

On va suivre ça à l’E3.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Formation, salaire, conditions de travail, professions et avenues possibles...
En lire plus
Un cabinet montréalais s’attaque aux concepteurs du jeu vidéo...
En lire plus
Si vous avez étudié en communication et marketing, ou...
En lire plus
Comment réussir dans l'industrie des effets visuels ? 5...
En lire plus

Emplois en vedette

Chef de projet QA
  • Date de publication16 octobre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Designer-Coordonnateur(-trice)
Data Développeur(-euse)
  • Date de publication15 octobre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Coordonnateur(-trice) d’équipe technique
Intégrateur(-trice) web WordPress
Programmeur(-euse) Unreal sénior
  • Date de publication4 octobre 2019
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Programmeur(-euse) full stack
  • Date de publication2 octobre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Modeleur(-euse) de personnages 3D sur Jurassic World Alive
  • Date de publication1 octobre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM