5 choses à ne jamais dire à son patron

Ce que vous dites à votre patron peut avoir un impact sur l’évolution de votre carrière dans l’entreprise, alors choisissez vos mots judicieusement…

Que vous ayez la chance d’avoir un bon patron ou que vous ayez une relation inconfortable avec lui, il est utile de réfléchir à vos interactions.

La langue que vous utiliserez avec votre patron pourrait déterminer si vous êtes promu, si vous vous retrouvez sur le billot ou si vous tombez quelque part entre les deux.

Dans cet esprit, voici cinq phrases que vous devriez éviter lorsque vous parlez à votre patron.

1- «Ce n’est pas dans ma liste de tâches»

Nous avons tous notre part à faire, que nous soyons des assistants débutants ou des cadres supérieurs. Donc, si on vous demande de faire quelque chose hors de votre portée, ne reculez pas si vite, surtout si c’est la première fois qu’on vous confie une tâche.

Si vous devez faire marche arrière, ne le faites que si vous êtes trop occupé, et non parce que vous êtes trop bon pour la tâche indésirable que votre gestionnaire tente de vous assigner.

Dire, «J’ai peur que cela me fasse manquer la date limite de mon projet» sonne beaucoup mieux que «Ce n’est pas pour ça que vous m’avez engagé.»

2- «Ce n’est pas ce que vous avez dit»

Au travail, nous sommes souvent confrontés à des malentendus. Mais si cela arrive, et que votre patron vous appelle pour vous dire ne pas suivre des instructions données plus tôt, n’insistez pas sur le fait que vous avez raison et qu’il a tort. Gardez le silence.

Si vous avez une preuve du contraire, relevez ce courriel et dites quelque chose comme: «Je pensais vraiment que je suivais ces instructions avec précision. S’il vous plaît, montrez-moi où je me suis trompé, et voyons comment nous pouvons arranger les choses.» Cela vous épargnera ainsi des problèmes plus tard.

3- «Ce n’est pas ma faute»

Nous faisons tous des erreurs au travail. Donc, si votre patron en relève une, acceptez-le plutôt que de détourner le blâme. Même si vous n’êtes pas fautif, il y a une façon correcte de le préciser.

Par exemple, si votre responsable vous demande de fournir une estimation pour un projet, et que vous utilisez les données inexactes de votre collègue pour y arriver. Il est assez facile de prétendre que vous n’êtes pas fautif et de pointer du doigt votre collègue à la place.

Mais plutôt que de suivre cette voie, dites: «J’aurais dû être plus prudent avant de me fier aux chiffres de Bob. Je serai heureux de refaire ces calculs et de vous faire une estimation plus précise.» Cela montre un degré de maturité que votre gestionnaire appréciera sans aucun doute.

4- «Ça ne peut pas être fait»

Peut-être que votre patron veut que vous retourniez un rapport important en deux heures, alors que vous savez qu’il en faudrait normalement cinq pour faire ce genre de tâche. Aussi tentant que cela puisse être d’affirmer que cela ne peut pas être fait, trouvez un moyen de le faire dans une certaine mesure.

Vous pourriez dire: «Je peux rendre la première moitié de ce rapport à temps, puis prioriser le reste demain.» Ce n’est pas un oui, mais ce n’est pas un non, et cela pourrait être juste suffisant pour apaiser votre manager.

5- «Ce n’est pas juste»

Grande nouvelle : la vie n’est pas juste, et cela s’applique aussi à la vie de bureau. Alors oui, on vous demandera peut-être de travailler tard pour la deuxième fois ce mois-ci alors que votre collègue qui est assis à côté de vous n’a pas encore été interrogé, mais pour l’amour de la sécurité d’emploi, ne parlez pas à votre patron.

Vous ne savez jamais quel poids vos autres collègues ont sur les épaules, et ce qu’ils sacrifient pour faire leur travail. Vous ne savez peut-être pas quelles récompenses votre patron planifie secrètement pour votre effort solide (plus d’argent, peut-être), alors avant que vous ne vous plaignez de choses injustes, prenez du recul et essayez de vous dépasser.

Évidemment, si à long terme vous sentez un réel acharnement à votre endroit, il peut être pertinent d’en discuter…

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Vous avez l’idée du siècle. Enfin, vous croyez. Vous...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
La pratique du «ghosting», c’est-à-dire disparaître soudainement d’une relation...
En lire plus
Le fait de consulter leurs courriels du bureau en...
En lire plus

Emplois en vedette

Journaliste
  • Date de publication15 août 2018
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Technicien(ne) en informatique - Développeur Full Stack
Journaliste / rédacteur(trice) en chef
Rédacteur(trice) en chef
  • Date de publication13 août 2018
  • EntrepriseSecrétaire-inc
  • VilleMontréal
Lead et développeur(euse) backend (intermédiaire à sénior)
  • Date de publication10 août 2018
  • EntrepriseNixa
  • VilleMontréal
Modeleur de personnages 3D
  • Date de publication11 juillet 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Coordonnateur(trice) de soumissions
  • Date de publication11 juillet 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.