Comment éviter une mauvaise embauche?

Comment éviter une mauvaise embauche?

Engager des professionnels techno compétents peut être tout un défi! Voici des trucs pour repérer les problèmes éventuels… dès la pose de candidature.

À force de mutations et d’évolutions de l’industrie, c’est de plus en plus difficile de trouver des candidats pertinents.

Comment éviter d’engager la mauvaise personne? Laurel Deppen de TechRepublic nous pointe quelques drapeaux rouges à surveiller.

Paul Wallenberg, chef des ressources humaines chez LaSalle Network, souligne: «Les entreprises ne peuvent pas assumer que tous les professionnels techno veulent travailler pour elles.» L’idée pour retenir les meilleurs talents? Prendre le temps de bien connaître la personne que vous souhaitez engager, à l’aide d’une entrevue en trois parties par exemple – par téléphone, en personne et à l’aide un test de connaissances.

Vous voilà donc en processus de recrutement. Quels détails devraient vous faire sourciller?

1. Aucune expérience de gestion

Si le candidat que vous interviewez n’a aucune aptitude de gestion, ça peut être un problème. D’ailleurs, des références faibles peuvent être un bon indicateur que la personne devant vous ne faisait pas l’affaire dans son dernier poste.

2. Une tendance à changer d’emploi très souvent

C’est plutôt commun pour les développeurs de demeurer en poste deux ou trois ans pour un employeur, selon Wallenberg. Si un candidat n’a jamais dépassé le cap des six mois, ça peut être un signe de manque d’engagement envers son employeur. «Aussi, la personne ne répondait peut-être pas aux exigences de l’entreprise.»

3. Trous dans le curriculum vitae

Vous remarquez une pause suspecte dans la candidature de votre potentiel employé? Posez des questions! Les opportunités étant très nombreuses dans le domaine techno, il peut être louche de ne pas arriver à trouver un emploi pendant une longue période de temps.

Pourtant, il ne faut pas tirer des conclusions trop rapidement. Des coupures de poste, par exemple, surviennent parfois. Le candidat devant vous a peut-être eu droit à un arrangement de départ qui lui a permis de passer du temps à voyager, par exemple.

4. Quitter un employeur en plein projet

Si un candidat avoue avoir quitté un emploi avant la fin d’un projet, c’est un drapeau rouge. Est-ce dû à un manque d’engagement ou une difficulté à gérer la pression? Ou peut-être est-ce un manque de compétences ou une incapacité à tenir un lourd rythme de travail sur une longue période? Toutes ces questions sont malheureusement légitimes…

Ce qu’il faut garder en tête lorsque vous êtes en mode embauche? Soyez à l’affût des détails que le candidat vous dévoile, tout en restant dans un mode d’ouverture d’esprit. Vous pourriez être agréablement surpris!

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Un diplôme et de l'expérience, ce n'est plus assez...
En lire plus
Il faut absolument une section du portfolio dédiée à...
En lire plus
Coveo recrute à son nouveau bureau en recherche et...
En lire plus
Debout! Que vous soyez quelqu’un du matin ou non,...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(-euse) Java - BI
  • Date de publication21 août 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Directeur(-trice) des Analytiques
  • Date de publication20 août 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Programmeur(-euse) de jeu en Chef
  • Date de publication13 août 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Spécialiste Marketing Numérique
Développeur(-euse) back-end PHP
  • Date de publication9 août 2019
  • EntrepriseTurbulent
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM