De prof de français…à recruteuse chez GSOFT!

De prof de français…à recruteuse chez GSOFT!

Sarah Dufresne

Sarah Dufresne a longtemps cherché ce qu’elle voulait faire dans la vie, jusqu’à ce qu’on lui donne une première chance dans le monde du recrutement.

Rencontre avec cette professionnelle au parcours atypique qui est maintenant recruteuse pour l’entreprise de génie logiciel GSOFT.

Après quelques années d’étude en langues puis en marketing, Sarah Dufresne s’est inscrite au baccalauréat en enseignement du français langue seconde. N’ayant jamais vraiment su ce qu’elle voulait faire dans la vie, l’étudiante s’est engagée dans le même programme que certains amis, se disant qu’elle y trouverait peut-être son compte elle aussi.

«Plein de choses m’intéressaient, mais je me posais énormément de questions», se souvient Sarah Dufresne. Elle a donc bel et bien suivi les quatre années qu’exigeait sa formation en enseignement, mais en ne se sentant jamais vraiment à sa place.

«J’ai décroché, surtout qu’avec les conditions d’aujourd’hui c’est très difficile d’être enseignant. Avant même d’avoir terminé mon bac,  je me demandais déjà dans quoi je me redirigerais.»

Une révélation

Parallèlement à ses remises en question et à ses recherches d’emploi, Sarah Dufresne a commencé à écrire pour un blogue destiné à la communauté universitaire du Québec. Tout de suite, c’est la section «Carrière» qui l’a intéressée. Elle a pris goût à écrire sur différents sujets comme la recherche d’emploi et le développement de carrière. La jeune diplômée s’est alors dit qu’il fallait qu’elle se trouve un travail qui touche à cet univers.

Puis, un peu par hasard, elle se fait embaucher l’été suivant l’obtention de son diplôme en tant qu’adjointe au recrutement chez FX Innovation. On accepte de lui donner sa chance, même si aucune expérience dans ce domaine ne figure dans son CV. C’est seulement quatre mois plus tard que Sarah Dufresne est engagée chez GSOFT, cette fois à titre de recruteuse, même si elle avait encore peu d’expérience dans le métier.

«J’avais déjà des amis qui travaillaient ici, je trouvais la culture d’entreprise vraiment intéressante, explique-t-elle. Par contre, je ne voulais pas rentrer chez GSOFT tant et aussi longtemps que je n’aurais pas un poste en recrutement.» Elle ne voulait pas être embauchée au sein de l’entreprise simplement à cause de la bonne réputation de la boîte, mais bien pour obtenir ce poste qu’elle convoitait.

Apprendre…loin des bancs d’école

N’ayant aucun diplôme relié à son domaine d’emploi, Sarah Dufresne a dû apprendre au jour le jour. Heureusement, elle a été bien entourée et soutenu, ce qui a facilité son apprentissage.

«Une fois que j’ai été embauchée, ma gestionnaire m’a expliqué comment fonctionnaient les processus d’entrevues et les questions à poser, par exemple», se souvient la recruteuse.

Encore aujourd’hui, elle continue de recevoir des formations avec son équipe et obtient beaucoup de support de son gestionnaire à travers des «Lunch and Learn».

Rien n’est perdu

Plus de deux ans après son embauche, Sarah Dufresne se dit heureuse dans son travail actuel. «Des journées typiques, il y en a jamais, constate-t-elle. J’aime le fait d’aider les gens à se trouver un emploi et le défi d’aller chercher les meilleurs talents pour l’équipe. Mon travail me permet de rencontrer plein de gens.»

Bien qu’elle ait fait un virage à 180 degrés professionnellement, Sarah Dufresne estime que sa formation en enseignement lui est pertinente à certains égards. «Pour mon travail, je dois parfois faire des formations et du coaching auprès des employés. Ça arrive aussi que j’anime des ateliers. C’est ce que je faisais en enseignement en étant tout le temps devant une classe. Ça m’a aidée à être à l’aise devant un public.»

Avec un baccalauréat en enseignement sur son CV, la recruteuse est la preuve que tout est possible professionnellement. «Lors de mon processus d’embauche, j’étais en compétition avec une personne qui avait énormément d’expérience dans le domaine», admet-elle. Mais ils ont vu que j’étais motivée et que je voulais apprendre, puis ils m’ont choisie.»

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Métro embauche! À qui la chance? Métro est actuellement...
En lire plus
Espresso-Jobs était au bar Meltown en compagnie de rhum...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus

Emplois en vedette

Spécialiste, médias sociaux
Animateur(rice) 3D en Chef
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Java - BI
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse)  Web
Programmeur analyste (développeur JAVA)
  • Date de publication12 février 2019
  • EntrepriseSépaq
  • VilleQuébec
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM