Donnez un coup de pouce à votre carrière avec des connaissances informatiques

Donnez un coup de pouce à votre carrière avec des connaissances informatiques

programmer

Est-ce que le JavaScript ou le Ajax vous font peur ? Ça ne devrait pas. En fait, vous devriez comprendre ces technologies et bien d’autres encore pour le bien-être de votre carrière.

Selon Minda Zetlin, coauteur du livre The Geek Gap : Why business and Technology Professionnal don’t understand each other and why they need each other to survive, « les connaissances des gens d’affaires devraient dépasser la simple utilisation de leur ordinateur », explique-t-il sur le site Monster.

Ils devraient comprendre ce qui se passe dans le milieu de la techno. La plupart du temps, la prise de décision ne peut se faire au niveau des informaticiens.

En d’autres mots, les compétences techniques, au-delà des incontournables comme Microsoft Office et Google, ne sont pas que pour les geeks. Plusieurs emplois nécessitent maintenant la connaissance de certaines technologies comme le web analytique ou les bases de données en ligne. Connaître ces technologies (ou ne pas les craindre, à tout le moins) influence ses relations (grandement nécessaires) avec les employés techniques et permet d’envisager de nouvelles avenues de croissance ou de diminution de coûts pour l’entreprise.

Vous devez être à jour et améliorer vos compétences techniques pour différentes raisons. En voici quelques-unes :

  • L’importance du rôle que joue la technologie dans la gestion des organisations ainsi que dans la communication avec la clientèle.
  • L’importance de la technologie dans la vie professionnelle et la vie privée des consommateurs.
  • La facilité d’utilisation de différentes technologies comme les blogues ou la baladodiffusion.

 

La techno au service de la maternité

Prenez le cas de Lisa Duggan, éditrice de MotherHood, un magazine sur la parentalité basé au New Jersey. Bien que la vente de publicités et les décisions éditoriales demeurent ses objectifs principaux, madame Duggan doit aussi connaître la production web et doit rester branchée aux nouvelles technologies.

Celles-ci sont tellement présentes dans la vie de ses lectrices, qu’elle doit trouver le moyen de les atteindre au-delà du simple magazine imprimé.

« Je savais que si je voulais atteindre les gens intéressés à mon sujet, je devais monter un site Internet qui contenait toutes les informations concernant le magazine dans un contenant attirant, dit-elle. Ça ne devait pas se limiter à une vitrine. »

Elle a bâti le site elle-même et a pensé à y inclure différents médias comme de la baladodiffusion et des blogues.

 

Un pont vers une nouvelle carrière

Certains non-geeks acquièrent assez de compétences techniques pour s’orienter vers des emplois comme agent technique, parfois nommé analyste d’affaires, notre Zetlin. Dans l’un des cas évoqués dans son livre, un travailleur dans le secteur des services financiers sans formation technique s’est mis à apprendre comment fonctionnait le système informatique de son entreprise dans le but d’améliorer l’accès à l’information qui se trouvait dans l’ordinateur central.

Ces nouvelles connaissances ont permis à un gestionnaire de produire des rapports financiers plus rapidement. Il semblerait qu’un rapport qui prenait six semaines à produire par six personnes était généré par la suite en une journée et demie et ne requérait qu’un seul employé.

Certaines personnes s’initient aux nouvelles technologies, car ils s’y intéressent ; alors que d’autres acquièrent ces nouvelles compétences, car leur travail l’exige. Toute personne qui comprend le langage des professionnels en TI et qui comprend les défis engendrés par les technologies possède une longueur d’avance lors des discussions sur ce que ces dernières peuvent apporter à l’entreprise.

Cette dissociation entre les gestionnaires et le personnel technique peut nuire à l’évolution de votre entreprise. Le langage particulier aux informaticiens n’est pas le nœud du problème. Ce qui empêche d’avancer, c’est que les gestionnaires demandent des choses qui ne sont pas réalistes aux informaticiens ou qui ne répondent pas à leurs besoins. Pour qu’ils se comprennent, ça prend des traducteurs, des gens qui comprennent le langage et la réalité des deux mondes et qui permettent de faire le lien entre eux.

 

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Coding Dojo a sondé 25 entreprises américaines pour connaître...
En lire plus
L'employé parfait? Créature imaginaire comme la licorne ou réel...
En lire plus
La boîte de conception de plateformes numériques explose de...
En lire plus
Formation, salaire, conditions de travail, professions et avenues possibles...
En lire plus

Emplois en vedette

Responsable du département numérique
Gestionnaire de communautés
  • Date de publication10 décembre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Chef d'équipe - stratégie numérique
Développeur(-euse) web
  • Date de publication4 décembre 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Journaliste
  • Date de publication2 décembre 2019
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Chargé(e) de projet et de comptes
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM