IA et emploi: les Québécois plus curieux qu’inquiets

IA et emploi: les Québécois plus curieux qu’inquiets

Les Québécois estiment que l’intelligence artificielle aura des conséquences sur le marché de l’emploi, mais ils se disent prêts à se former pour s’y adapter…

C’est ce qu’indique le baromètre CIRANO (Centre Interuniversitaire de Recherche en Analyse des Organisations) 2018.

Plus de six québécois sur dix estiment que l’intelligence artificielle (IA) transformera les tâches des travailleurs et plus de la moitié croient qu’elle entraînera de nombreuses pertes d’emploi.

Lorsqu’ils se questionnent sur leur propre situation, les Québécois ne sont toutefois pas trop inquiets. Seulement 17% pensent que l’IA pourrait leur faire perdre leur propre emploi et 26 % qu’elle affectera leurs tâches au travail.

Les personnes les plus inquiètes face à l’essor de l’IA sur leur emploi se situent surtout dans la région métropolitaine de Montréal. Les anglophones, les ouvriers spécialisés et les travailleurs manuels se sentent particulièrement menacés.

Le sondage révèle qu’en contrepartie, la majorité des Québécois estiment que le développement de l’IA rendra les entreprises plus performantes. Ils sont d’avis que les secteurs qui en bénéficieront le plus sont la domotique, le manufacturier et le médical.

Pistes d’action à privilégier

CIRANO a sondé les Québécois pour connaître, selon eux, les priorités d’action que devraient préconiser le gouvernement pour gérer les impacts liés au développement de l’IA.

Plus de la moitié d’entre eux pensent que le gouvernement devrait soutenir les employés qui seront potentiellement remerciés à cause de l’adoption de nouvelles technologies.

Ils sont 47% à vouloir faire de la protection des données personnelles recueillies par les objets connectés et les programmes d’IA une priorité.

Finalement, le tiers souhaite que le gouvernement accorde du financement aux entreprises pour qu’elles forment leurs employés aux nouvelles technologies numériques.

CIRANO conclut son baromètre en soulignant que la majorité des Québécois sont davantage curieux qu’inquiets face au déploiement de l’IA, même que la plupart semblent vouloir faire partie de la solution, se disant prêts à suivre une formation pour s’adapter à ces bouleversements technologiques.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
Bonne nouvelle : jouer à des jeux vidéo avec...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus

Emplois en vedette

Spécialiste, médias sociaux
Animateur(rice) 3D en Chef
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Java - BI
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse)  Web
Programmeur analyste (développeur JAVA)
  • Date de publication12 février 2019
  • EntrepriseSépaq
  • VilleQuébec
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM