Les petits dons à l’ère numérique

Les petits dons à l’ère numérique

Une compagnie ontarienne arrive à la rescousse des organismes à but non lucratif qui ont toujours compté sur des petits dons en monnaie pour financer leurs activités.

À l’ère de l’économie numérique, les transactions en argent comptant se font de plus en plus rares, et cette transition a été accélérée par la pandémie de Covid-19, qui a conduit la population à utiliser des cartes et des applications de paiement mobile.

Les organismes dont on voyait les petites boîtes de dons installées aux caisses des épiceries, pharmacies et dépanneurs sont touchés de plein fouet par ce virage virtuel. 

John Agionicolaitis, le fondateur de l’organisme Asista, qui vient en aide aux personnes ayant un stress post-traumatique ou un trouble du spectre de l’autisme en leur offrant offre des chiens aidants, a expliqué cet été à La Presse que normalement, 30% de leur budget provient de dons en monnaie, mais que la nouvelle réalité économique numérique a quasiment éliminé cette source de revenus.

Or, comme cette Fondation prend deux ans pour former chacun de ses thérapeutes canins à un coût qui va de 25 000 à 30 000 dollars, la disparition des dons en monnaie sonnante devenait vraiment problématique.

Une solution sans contact à l’absence de monnaie

C’est pour venir en aide à ces organismes comptant sur de petits dons qu’une compagnie ontarienne technologique, Tiptap, a développé des mini-terminaux sans fil grâce auxquels il est possible de recueillir des dons faits avec des cartes ou des portefeuilles numériques. 

Les petits appareils portatifs, qui fonctionnent avec des piles ou à l’énergie solaire, peuvent être installés à côté d’une caisse, sur des panneaux, être intégrés à des objets ou même portés autour du cou par des bénévoles. Astucieux !

Comment fonctionnent-ils ? Il suffit d’approcher une carte ou un téléphone intelligent pour facilement effectuer un petit don d’un montant fixe – de 2 à 20 dollars – en toute sécurité. Il est même possible de proposer sur une même surface plusieurs options de dons.

Les terminaux de la compagnie ontarienne sont loués aux organismes à des frais de 1,5% par transaction et sont déjà utilisés par des clients tels que l’Armée du salut et la Société de recherche sur le cancer. Ils peuvent également être déployés dans des festivals de toutes sortes. Une excellente initiative.

Crédit photo des visuels @Tiptap

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Quelles sont les initiatives qui distinguent les meilleures entreprises...
En lire plus
Vous êtes fan de gaming et voulez faire carrière...
En lire plus
Presque inconnus il y a seulement deux ans, les...
En lire plus
Participer à une foire à l’emploi peut être très...
En lire plus
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM