OPEQ : donner une seconde vie aux ordinateurs

Depuis 20 ans, OPEQ récupère des ordinateurs, des souris et des claviers auprès de ministères et d’entreprises pour les donner dans les écoles et les OBNL.

Pour continuer de remplir sa mission, l’organisme Ordinateurs pour les écoles du Québec (OPEQ) a constamment besoin de dons d’ordinateurs de la part des entreprises.

La directrice générale Maryse Lavoie explique comment fonctionne le processus.

Vous soulignez vos 20 ans cette année. Comment a évolué la mission d’OPEQ ?

Au départ, on donnait des ordinateurs dans les écoles. On a ouvert deux centres de tri, un à Québec et un à Montréal, puis six ateliers de travail qui remettent à niveau les ordinateurs à travers la province. Quelques années après, on a ouvert aux organismes à but non lucratif. Depuis quelques mois, les particuliers plus vulnérables peuvent également en recevoir, mais toujours à travers les organismes à but non lucratif. On donne des ordinateurs, des portables, des écrans plats.

Comment fonctionne la récupération des ordinateurs ?

On reçoit les ordinateurs des ministères. On a des ententes avec les gouvernements du Québec et du Canada, mais aussi avec des entreprises. On a absolument besoin de donateurs. On a un service clé en main. On va chercher leurs équipements gratuitement. On fait le tri nous-mêmes. Ils reçoivent des reçus d’impôts, des rapports de tout ce qu’ils nous ont donné. On a des normes extrêmement strictes pour l’épuration des données. On est audité et approuvé par le Bureau de la qualification des recycleurs.

Combien d’ordinateurs êtes-vous en mesure de redonner ?

On récupère autour de 60 000 ordinateurs par année et on en remet entre 12 000 et 15 000. On a 20 employés permanents et une centaine de jeunes gravitent dans l’organisation. Jusqu’à maintenant, il y a 260 000 ordinateurs qui ont été remis à la clientèle admissible dans les 20 dernières années.

Que font les jeunes qui travaillent pour OPEQ ?

Dans nos ateliers de travail, on a des jeunes en formation, avec le programme d’acquisition d’expérience professionnelle. Ça va leur servir éventuellement à trouver un travail en technologie de l’information. On a aussi des jeunes un peu plus vulnérables qu’on aide pour qu’ils puissent travailler éventuellement dans d’autres industries.

Les entreprises intéressées à faire des dons peuvent avoir plus de renseignements sur le site d’OPEQ.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Alors que la tendance dans les startups TI est...
En lire plus
Québec accorde 212 066  dollars à la réalisation d’un projet...
En lire plus
Le propulseur de startups de l’École de technologie supérieure...
En lire plus
Comme dans bien d’autres choses, les femmes n’accordent pas...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(euse) Web - Ruby on Rails
  • Date de publication17 août 2018
  • EntreprisePetalMD
  • VilleQuébec
Gestionnaire Technique
  • Date de publication17 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Designer d’interfaces sénior
  • Date de publication17 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Journaliste
  • Date de publication15 août 2018
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Technicien(ne) en informatique - Développeur Full Stack
Journaliste / rédacteur(trice) en chef
Rédacteur(trice) en chef
  • Date de publication13 août 2018
  • EntrepriseSecrétaire-inc
  • VilleMontréal
Lead et développeur(euse) backend (intermédiaire à sénior)
  • Date de publication10 août 2018
  • EntrepriseNixa
  • VilleMontréal
Directeur(trice) artistique
  • Date de publication8 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQUÉBEC
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.