Pourquoi et comment faire des pauses mentales au travail ?

Pourquoi et comment faire des pauses mentales au travail ?

Oui, les pauses mentales sont cruciales, surtout lorsqu’on passe l’essentiel de ses journées devant un écran ! Aussi, quels sont les meilleurs moyens pour offrir à son cerveau des moments de détente ?

Les chiffres sur la santé mentale au travail sont devenus si préoccupants ces dernières années que le sujet revient souvent dans l’actualité. Aucun domaine n’est épargné, même pas le sport professionnel (pensons en 2021 aux joueurs du Canadien Carey Price et Jonathan Drouin, ou encore et à la gymnaste américaine Simone Biles).

Alors, à l’occasion de la journée mondiale de la santé mentale, nous avons choisi de parler des pauses mentales, une bonne solution pour éviter des problèmes majeurs. 

Des statistiques alarmantes

Une enquête intitulée « la santé mentale dans les milieux de travail au Canada », réalisée par le cabinet Morneau Shepell, a démontré que le stress au travail est la première cause des problèmes de santé mentale ou de maladies mentales au pays. En effet, 70 % des personnes enquêtées ont affirmé que leur travail affecte énormément leur santé mentale. Ce qui n’est pas étonnant, vu que nous passons une bonne partie de notre temps au bureau ou devant un écran en télétravail. Or, si nous n’arrivons pas à bien gérer la pression et l’horaire de travail, la répercussion sur notre santé psychologique est inévitable.

Les conséquences sont diverses : certaines personnes démissionnent sur un coup de tête, sans avoir un plan de secours. D’autres font des crises d’anxiété, tombent en burn out, en dépression et songent même au suicide, comme l’indique 58 % des répondants dans l’enquête de Morneau Shepell.

Toutes ces statistiques ne sont pas là pour vous faire peur, mais surtout pour vous dire qu’il est primordial de prendre soin de votre santé mentale, notamment grâce à des pauses au travail. 

Pauses mentales 101

On pense souvent être plus productif en travaillant sans réaliser de pause, mais en vérité, c’est tout à fait le contraire. Votre cerveau a besoin de répit pendant la journée. Alors, n’hésitez pas à faire de petits temps d’arrêt en matinée et en après-midi, et à profiter de votre heure de lunch. Sortez prendre l’air et vous dégourdir les jambes. Si vous travaillez dans un bureau, discutez avec vos collègues, idéalement à propos de choses qui ne concernent pas le boulot. Cela vous aidera à décompresser, surtout si vous vous sentez stressé. Partagez également les défis auxquels vous faites face à des personnes de confiance, cela peut être libérateur. 

De nombreuses entreprises soucieuses du bien-être de leurs employés disposent d’espaces communs destinés à la relaxation sous toutes ses formes : salles de loisirs, de sport, etc. D’autres organisent aussi des activités sociales en dehors des heures de travail, comme des groupes de course, des 5 à 7, des ateliers de cuisine. Alors, si cet aspect est important pour vous, n’oubliez pas de demander à votre employeur si des aménagements de ce type sont déjà en place ou possibles. 

Des congés de santé mentale

Eh oui, ce n’est pas seulement pour une fracture au genou ou pour une intervention chirurgicale qu’on peut prendre une pause professionnelle. Vous avez aussi le droit de prendre un congé pour des raisons psychologiques, afin de vous ressourcer, vous recentrer et couper le contact avec votre travail pendant un moment. C’est votre droit fondamental.

À l’heure actuelle, par obligation ou par réelle empathie, les employeurs se préoccupent de plus en plus de la santé mentale de leurs salariés. Et ils ont intérêt à le faire, car selon le Centre for Addiction and Mental Health (CAMH) de Toronto, les dépenses et manques à gagner liés à la maladie mentale coûteraient quelques 51 milliards de dollars par an au Canada. De plus, un demi-million de Canadiens par semaine doivent s’absenter pour cause de maladie mentale. 

Les congés de santé mentale sont donc en train de se démocratiser, et leur application peut varier d’une entreprise à une autre. Aussi, si vous en ressentez le besoin, renseignez-vous sur la politique de l’entreprise ou l’opinion de votre employeur concernant la santé mentale. 

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Une saine concurrence au bureau peut être bénéfique. Mais...
En lire plus
Est-ce que les travailleurs canadiens vivent pour travailler ou...
En lire plus
Votre supérieur, avec qui vous aviez l’habitude de bien...
En lire plus
Plus de 50 % de la communication interpersonnelle se...
En lire plus

Emplois en vedette

Gestionnaire des médias sociaux
  • Date de publication15 novembre 2021
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Responsable – Infrastructure TI   #390
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM