Près de la moitié des Canadiens démissionneraient pour un meilleur salaire

Près de la moitié des Canadiens démissionneraient pour un meilleur salaire

Les travailleurs sondés devaient déterminer quel facteur était le plus susceptible de les pousser à quitter leur emploi.

Plus de quatre canadiens sur dix (43%) affirment qu’ils quitteraient leur emploi s’ils se voyaient offrir un chèque de paie plus élevé par une autre entreprise, selon une étude de la firme de recrutement OfficeTeam.

Les hommes ont été plus nombreux à choisir cette affirmation, avec un taux de 45%, alors que 39% des femmes ont opté pour cette réponse.

Les personnes sondées devaient répondre à la question suivante: «Lorsque vous réfléchissez à votre emploi actuel, quel est le facteur le plus susceptible de vous pousser à le quitter?»

Le chèque de paie a été la réponse la plus fréquente, mais d’autres motifs pousseraient les travailleurs à quitter. 17% ont choisi la réponse «L’ennui/l’absence de défi», alors qu’un peu plus d’un répondant sur dix a répondu «Ne se sent pas apprécié.»

Parmi les autres réponses choisies, mais dans une moindre proportion, les affirmations suivantes : «Une entreprise dont les objectifs sont plus élevés/la mission est plus importante», «Valeurs ne correspondant pas à la culture d’entreprise», «Déplacements difficiles/souhaite un emploi plus près de la maison» et «Insatisfaction liée au supérieur».

Partir sur une bonne note

Par ailleurs, dans un questionnaire distinct, 90 % des gestionnaires des ressources humaines ont affirmé que la façon dont une personne quitte son emploi a une incidence sur ses perspectives de carrière.

«Lorsqu’ils envisagent de changer d’emploi, les employés devraient d’abord discuter de tout enjeu avec leur superviseur actuel. Celui-ci pourrait être en mesure d’offrir, entre autres, davantage de mesures incitatives ou de possibilités de perfectionnement professionnel, afin d’aider à continuer d’assurer la participation et l’engagement d’employés talentueux», conseille Koula Vasilopoulos, présidente de district d’OfficeTeam.

Et si un employé décide, malgré tout, de quitter pour un autre défi professionnel, elle rappelle l’importance de le faire en bons termes.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Espresso-Jobs s’est penché sur cette question et vous a...
En lire plus
Comme les créatures imaginaires que sont les licornes, les...
En lire plus
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
« On cherche quelqu’un d’assoiffé. Pour une personne qui...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(-euse) WEB PHP (full stack)
Chargé(e) projet numérique – profil HTML
Coordonnateur(-trice) ventes et service-client chez Espresso-jobs
  • Date de publication13 mai 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) de jeu mobile C++
  • Date de publication13 mai 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Spécialiste, support client - BILINGUE
  • Date de publication13 mai 2019
  • EntrepriseKimoby
  • VilleQuébec
Coordinateur(-trice) de soumissions
  • Date de publication13 mai 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication3 mai 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Animateur(rice) 3D
  • Date de publication26 avril 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM