Studio XP: Transmettre sa passion à la jeune génération

Studio XP: Transmettre sa passion à la jeune génération

Sébastien Charron

Sébastien Charron a toujours voulu redonner à la jeune génération et espère transmettre aux jeunes sa piqûre du jeu vidéo pour qu’ils en fassent éventuellement une carrière.

Il est maintenant enseignant pour Studio XP, une entreprise qui propose des cours au niveau primaire, secondaire et collégial.

Pour ceux qui ne connaissent pas Studio XP, quelle est votre mission ?

Studio XP est une entreprise privée. On va dans les écoles publiques et privées, au primaire, au secondaire et dans les cégeps. Les professeurs sont tous des gens qui viennent de l’industrie du jeu vidéo. On enseigne aux jeunes avec des petits projets sur Unity ou encore Mindcraft avec lesquels on forme des outils pour les aider. On leur montre comment créer des jeux et comment les amener à quelque chose de réaliste.

Quel parcours vous a mené à l’enseignement?

J’ai fait mes études en design au campus ADN il y a six ans. Mais j’ai eu la piqûre de la programmation là-bas. En mettant les bouchées doubles en sortant de l’école, je suis devenu programmeur. J’ai toujours été quelqu’un qui a voulu s’impliquer dans la communauté du jeu vidéo. J’organisais des activités comme des Game Jam et j’en ai organisé un avec Isart Digital. C’est là que j’ai rencontré mes collègues David et Cyril. On a commencé à monter Studio XP tranquillement pas vite. J’ai été le premier engagé par Studio XP pour devenir professeur et créer le contenu. J’ai parti les premiers tests avec une seule classe au départ pour voir si c’était réalisable.

Quel est votre travail au quotidien ?

Je travaille de la maison et je passe environ cinq heures en création de contenu. Le soir, je vais dans une des écoles où je suis assigné. Je vais donner trois heures de cours. Parfois, je vais aussi donner des formations à des professeurs dans les écoles.

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’enseigner le jeu vidéo ?

Je suis quelqu’un qui adore aider. Lorsque j’étais à l’école de jeux vidéo, j’essayais toujours de produire les outils pour aider tout le monde autour de moi. C’est pour ça que je suis allé de plus en plus en programmation et de plus en plus profond avec Unity. L’année où j’ai terminé mes études, j’avais produit un outil pour tout le monde dans ma classe. J’ai continué dans cette voie-là.

Je trouve qu’aller transmettre ça vers l’éducation, c’est juste l’extension maximum de cette voie-là. Avec les outils que je fais, je permets à plus de 1000 jeunes présentement de vraiment approfondir leurs connaissances et leur créativité au maximum pour pouvoir créer quelque chose qu’ils aiment vraiment beaucoup parce que c’est tous des «gamers.»

Quelle mission vous donnez-vous à travers l’enseignement ?

Ma mission, c’est vraiment une méthodologie de travail. La plupart des logiciels aujourd’hui fonctionnent sous une même étiquette. C’est d’apprendre aux jeunes comment chercher sur internet, comment utiliser un logiciel convenablement, leur apprendre à avoir un esprit critique sur leurs travaux, que ce qu’ils font, ce n’est pas toujours merveilleux. Il y a toujours place à l’amélioration. La méthodologie, pour moi, c’est ce qui fait la différence.

Quel conseil donnez-vous aux jeunes à qui vous enseignez et qui souhaitent faire leur place dans l’industrie ?

C’est toujours de travailler très fort et de rester à l’affût. C’est une industrie qui évolue extrêmement rapidement et la formation ne pourra jamais finir. C’est vraiment l’idée de se garder en formation continue, de toujours aller chercher de nouvelles informations, regarder ce qui est disponible et de toujours essayer d’être à la fine pointe de la branche dans laquelle on aime le plus être. Et vraiment, de choisir quelque chose qu’on aime. Pas quelque chose parce que c’est payant. Parce que ça ne marchera pas.

Quel aspect de votre travail est plus difficile?

Dans certaines écoles, ce n’est pas toujours le plus à jour possible au niveau des laboratoires d’ordinateurs. Souvent ils sont très, très vieux. Lorsque je conçois mes projets, je dois aussi penser à ça. Je dois rendre ça attrayant à l’oeil pour mes jeunes, face aux gros jeux qui sortent dehors, mais réaliste face au matériel qu’on a.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Vous avez une semaine pour télécharger gratuitement le jeu...
En lire plus
Un site web, ça se gère… et c’est le...
En lire plus
C’est le scénariste! Ici, on vous dit tout sur...
En lire plus
Profitez de la Journée des droits de la femme...
En lire plus

Emplois en vedette

Directeur(-trice) de compte
  • Date de publication19 avril 2019
  • EntrepriseBKOM STUDIOS
  • VilleVille de Québec
Développeur(-euse) web back-end PHP
  • Date de publication17 avril 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Designer graphique avec expérience en UX/UI
  • Date de publication8 avril 2019
  • EntrepriseMinimal
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) (front-end)
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication29 mars 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM