VFX : voyager pour mieux travailler

VFX : voyager pour mieux travailler

Amandine Claude

Quatre boîtes et quatre villes en cinq ans pour cette spécialiste des créatures…

Amandine Claude est Lead Créature FX chez Atomic Fiction à Montréal, dernière boîte d’une longue série qui a permis à cette diplômée de ArtFX de l’école Montpellier, en France, de déménager ses pénates dans plusieurs villes: à Londres, chez Framestore, pour travailler, entre autres, sur Les Gardiens de la Galaxie, puis chez MPC, sur Le Livre de la jungle, ensuite à Vancouver, chez Sony Picture, puis enfin à Montréal, en octobre dernier, pour travailler chez Atomic Fiction.

D’où vous est venu cet intérêt pour les créatures ?

Généralement, les études nous forment sur tout. J’avais un film à faire en dernière année et je suis tombée sur un où il fallait faire une créature. C’est parti de là.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui souhaiterait faire votre travail ?

Le plus important c’est de rencontrer les bonnes personnes. C’est aussi de faire le plus possible d’événements et de ne pas avoir peur de parler à des gens, même sur LinkedIn, pour avoir juste une introduction. Ça marche comme ça en général. Plus on connait de gens, plus on se fait une réputation et plus on peut avoir des recommandations. Il faut aussi travailler un maximum chez soi, montrer qu’on aime ça. Les projets personnels montrent qu’on est passionnés et on a besoin de gens passionnés, pas de gens aigris.

Quel aspect de votre travail est plus difficile ?

Le défi majeur quotidien, c’est vraiment la communication. Ça peut être vraiment frustrant quand il y a un problème de communication, de ma part ou de la part des autres. Dès qu’il n’y a pas de communication, tout devient chaotique, tout devient horrible. C’est un des gros problèmes dans le milieu de manière générale.

Est-ce que ça a été difficile de faire votre place dans l’industrie en tant que femme ?

Chez Atomic Fiction, c’est environ 50/50 pour le nombre d’hommes et de femmes. C’est la première fois que je vois ça. Sur le film sur lequel je travaille présentement, nous sommes beaucoup de femmes avec des responsabilités, ce qui est rare. D’habitude, ce sont toujours des hommes. Chez Sony, on était deux femmes pour 50 hommes.

Quand j’ai commencé dans l’industrie, c’était difficile. C’était toujours, «Les femmes ne savent rien faire», il fallait en faire plus. Ou on a beau faire tout ce qu’il faut et c’est un homme qui va avoir les lauriers de ce qu’on a fait. Ce qui arrive souvent c’est qu’ils nous sexualisent. Ils nous parlent différemment. Ils nous font des réflexions déplacées. Mais ici je ne vois pas ça.

Vous avez travaillé dans différentes villes. De votre point de vue, où se situe Montréal dans l’industrie par rapport à ailleurs dans le monde ?

Ça commence à grandir à Montréal. Comparé aux autres villes, c’est encore récent je trouve. C’est bien de voir le démarrage. Quand j’étais à Londres et à Vancouver, c’était déjà bien implanté. Ils avaient déjà tout fait. Ici ce qui est bien, c’est qu’on voit qu’ils veulent faire plus et grandir, puis se faire reconnaître dans le monde. C’est bien de participer à ça et de voir toutes ces boîtes qui veulent venir ici. Montréal c’est aussi plus accessible pour les gens de l’international qui parlent français.

Comment s’est passé votre processus d’embauche chez Atomic Fiction ?

C’était un bon timing. Je suis venue en vacances en juillet dernier à Montréal. À ce moment-là, il y a un recruteur chez Atomic Fiction qui m’a écrit un message sur LinkedIn. Il m’a demandé si je voulais une entrevue. Étant donné que je ne connaissais pas et que j’étais dans le coin, je me suis dit, pourquoi pas. Puis, ils m’ont proposé un contrat. Ce qui était bien ici, c’est qu’il n’y avait pas le département dans lequel je suis, il n’existait pas. Ils proposaient de développer ce département de Créature FX. Ça représentait un défi intéressant.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
L’animateur 2D-3D n’est pas tout à fait le même genre...
En lire plus
L’artiste VFX collabore à la conception de projets et...
En lire plus
Un studio d’effets spéciaux et de post-production voit le...
En lire plus
La britannique spécialisée dans les effets spéciaux ouvrira ses...
En lire plus

Emplois en vedette

Directeur(-trice) de compte
  • Date de publication19 avril 2019
  • EntrepriseBKOM STUDIOS
  • VilleVille de Québec
Développeur(-euse) web back-end PHP
  • Date de publication17 avril 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
Designer graphique avec expérience en UX/UI
  • Date de publication8 avril 2019
  • EntrepriseMinimal
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) (front-end)
Développeur(euse) Backend
  • Date de publication29 mars 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM