4 conseils financiers à considérer avant de démissionner

4 conseils financiers à considérer avant de démissionner

Vous en avez ras-le-bol de votre emploi et décidez de le quitter. Avez-vous l’étoffe financière requise pour ce grand changement ? Que vaut votre temps ?

Selon le cofondateur de l’application WhatsApp, Brian Acton, une année de sa vie vaudrait 850 millions de dollars. C’est ce montant qu’il a laissé derrière lui en quittant ses fonctions chez Facebook, qui a acheté WhatsApp en 2014 pour la modique somme de 22 milliards de dollars. S’il était resté à son poste, son dernier bloc d’actions Facebook aurait été débloqué, ce qui lui aurait rapporté près d’un milliard de dollars de plus.

Sur le même sujet :

5 mythes à ne pas écouter si vous souhaitez démissionner

« Je déteste mon nouvel emploi, mais je ne peux pas démissionner »

Acton a offert au magazine américain Forbes une entrevue exclusive dans laquelle il affirme qu’il n’a pas aimé la détermination de Facebook à monétiser WhatsApp par tous les moyens. « Ce sont des gens d’affaires, a-t-il dit au magazine. Ils représentent un ensemble de pratiques commerciales et éthiques avec lesquelles je ne suis pas nécessairement d’accord. »

Bien sûr, ce n’est pas tout le monde qui prendrait la même décision. Sans aucun doute, le commun des mortels auraient simplement échangé son poste contre un milliard de dollars.

Voici quelques conseils financiers à tout de même garder en tête si vous démissionnez, selon Nick Kolakowski, de dice.com.

1. Équité

Les grandes entreprises ont tendance à fournir aux employés qui quittent des documents dits « standard ». Mais les plus petites, comme les startups, peuvent vous présenter des documents un peu moins « standards » ; dans les deux cas, vous pouvez demander à un avocat d’examiner le document avant de le signer.

Bref, avant de démissionner, assurez-vous de consulter un avocat ou un planificateur financier pour savoir tirer le meilleur parti de vos capitaux. Mais une grande partie de votre « récompense » dépendra du soin avec lequel vous avez négocié votre contrat au moment de l’embauche.

 2. Heures de vacances impayées

Ne laissez pas vos heures de vacances derrière vous.

Dans les entreprises, qui ont ces politiques de vacances dites « illimitées », les employés n’accumulent pas de petites périodes de vacances, de sorte qu’il n’y a rien à payer lorsqu’ils partent. Si c’est le cas de votre entreprise, vous devez tenir compte de ce manque à gagner.

3. Assurances maladie

Quitter un emploi au début du mois peut vous permettre de conserver votre assurance maladie pour le reste du mois, réduisant ainsi votre « déficit d’assurance maladie ».

4. Fonds d’urgence

C’est logique ! Si vous n’avez pas d’autre emploi en vue, assurez-vous d’avoir un fonds d’urgence le plus  fourni possible. Bien sûr, le taux de chômage dans l’industrie de la technologie est très bas en ce moment, et les employeurs se démènent pour trouver quelqu’un qui possède les bonnes compétences et l’expérience requise. Mais on ne sait jamais. Peut-être que votre recherche d’emploi sera plus longue que vous le pensez.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Comment transformer un entretien d’embauche stressant en conversation détendue,...
En lire plus
Quoi ne pas répondre à cette question en entrevue,...
En lire plus
Carrière web, internet, techno, emploi, pénurie de main d’oeuvre...
En lire plus
Besoin d'intégrer des nouveaux dans l'entreprise, de renforcer les...
En lire plus

Emplois en vedette

Intégrateur(-trice) jeux mobiles sur Unity
Designer de Produits
  • Date de publication20 octobre 2020
  • EntrepriseMetrio
  • VilleMontreal
Chargé(e) de comptes chez Groupe Velan Média
  • Date de publication7 octobre 2020
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM