6 choses à NE PAS dire en entrevue

6 choses à NE PAS dire en entrevue

En entrevue d’embauche, il vaut parfois mieux entendre un silence… qu’une connerie!

Voici donc six phrases que vous ne devriez jamais dire en entrevue si vous voulez décrocher le job. Et lorsqu’on parle d’entrevue, cela concerne aussi la préentrevue téléphonique avec un recruteur, ne l’oubliez pas!

1- « J’prendrai n’importe quel poste! »

Que ce soit parce que les factures s’empilent ou que c’est votre job de rêve pour une compagnie de rêve, ne prononcez surtout pas ces quatre mots-là en entrevue. L’odeur de désespérance peut être palpable, comme lors d’une première « date ». Voici quelques raisons:

1. Vous donnez l’impression de vous sous-estimer. Vous êtes talentueux-euse, intelligent-e et pouvez apporter énormément à la compagnie.

2. Vous avez l’air désinformé. Les recruteurs veulent des candidats bien informés et très engagés.

3. Si on continue avec l’analogie de la « date », les candidats qui projettent une image de « soif » et qui sont désespérés n’auront pas le meilleur des traitements ni l’attention voulue.

2- « Ouais, ça me semble un bon salaire. »

Ne vous laissez pas avoir par l’offre salariale d’ouverture. Jamais! Josh Doody, auteur de Fearless Salary Negotiation, dit qu’une négociation de salaire est  « […] la clef d’une bonne collaboration et d’une excellente communication. » Il ajoute que vous n’aurez pas toujours la chance d’être appelé en entrevue pour un emploi exaltant. Alors, soyez bon négociateur. Le premier réflexe sera d’accepter l’offre, car elle semble parfaite. Cependant, vous devriez être préparé à une négociation de salaire et connaitre votre valeur salariale selon vos aptitudes et votre scolarité.

Au lieu d’accepter une offre à l’aveuglette, faites vos recherches. Ensuite, allez-y d’une contre-offre pour voir à quel point vous pouvez augmenter l’offre sur la table. La négociation devrait se terminer par un « oui » de l’entreprise. Une fois l’offre acceptée, c’est terminé.

3- « Mon ancien emploi était terrible! »

Se plaindre de son job précédent en entrevue est un gros NON! Discréditer son ancien employeur et ses anciens collègues ou l’environnement de travail peut être fatal, lors de votre entrevue. Ça pourrait même entacher votre réputation professionnelle.

Plutôt que de critiquer, mettez de l’avant les défis que vous avez relevés. Durant l’entrevue, partagez avec le recruteur votre expérience de manière positive.

Rappelez-vous que le « trash talking » c’est un NON!

4- « Mon ancien patron ne me donnera pas une bonne recommandation, car je l’ai menacé. »

Même si cette déclaration [choc!] peut être vrai, gardez-la pour vous-même, ou racontez-la à des amis autour d’un verre (ou deux?]. Ne partagez surtout pas cette information avec un recruteur! Lorsqu’on vous demande une liste de recommandations, il est TRÈS rare que l’on demande quelque chose comme « Pourquoi est-ce que vous n’avez pas mis votre dernier employeur? » Les références devraient provenir de personnes qui peuvent parler de vous positivement, que ce soit sur vos réalisations, vos succès ou vos expériences de travail.

Malgré tout, les recruteurs ne sont pas du genre à se soucier des relations amères entre un ancien patron et un employé. Ni des rumeurs. Offrez-leur les meilleures références que vous avez en poche. Si on vous questionne sur l’absence d’un ancien employeur, rétorquez simplement comme suit : « Les personnes indiquées sont les mieux placées pour parler de mes aptitudes, de mes réalisations et de mon éthique de travail. Je crois qu’elles seront en bonne position pour vous donner un point de vue global de ma personne et pour vous démontrer que je suis un excellent atout pour votre compagnie. »

Tartinez à souhait. Mais pas trop.

5- « Je sais que mon entrevue est aujourd’hui, mais puis-je la reporter? »

À moins qu’une mortalité ou une urgence  ne survienne dans votre famille, annuler une entrevue la journée même pourrait se traduire ainsi : « Ouais, j’veux pas vraiment le job et je me fous de vous et de votre temps! »

Si vous devez modifier l’heure ou que vous êtes en retard, soyez transparent. Si vous prévoyez être en retard, prenez au moins la peine d’avertir. Sinon, vos chances seront « kapout ». N’oubliez surtout pas de vous excuser. Où sont passés vos bonnes manières?

6- « Ça fait trois semaines que j’ai postulé. Je croyais que ma candidature s’était perdue! »

Selon la grosseur de la compagnie, les candidatures se chiffrent par centaines, ou même milliers, par poste! Donc, pas la peine de passer ce genre de commentaire désobligeant à un recruteur ou un employeur. Durant l’entrevue ou la préentrevue, utilisez plutôt votre temps précieusement et intelligemment pour mettre l’accent sur le rôle que vous pourriez jouer dans l’entreprise, pour discuter des défis à relever et faire ressortir le votre « fit » parfait avec l’équipe.

Allez, bonne entrevue! Si vous n’utilisez pas ces six phrases, ça devrait bien aller. 🙂

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Les premiers jours, il est encore peu probable que...
En lire plus
Tests de Q.I., de personnalité, d’aptitudes, de connaissances :...
En lire plus
Parmi toutes les questions qui vous seront posées en...
En lire plus
On peut déterminer la philosophie de son futur employeur...
En lire plus

Emplois en vedette

Conseiller(-ère) principal(e) aux communications stratégiques
  • Date de publication13 novembre 2019
  • EntrepriseHéma-Québec
  • VilleMontréal
Relationniste de presse et des médias sociaux
  • Date de publication12 novembre 2019
  • EntrepriseHéma-Québec
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM