Les 4 règles du bon logo

Les 4 règles du bon logo

Élégant, adaptable, unique un bon logo? Oui, mais pas seulement!

Récemment, le dévoilement du nouveau logo de Slack a fait tout un buzz. Dans The Startup, Jeff Davidson en a profité pour faire un petit topo sur les qualités qui font un bon logo.

Étant donné que le logo va représenter l’entreprise, et que sa création peut coûter beaucoup de temps et d’argent, autant essayer d’avoir tout bon du premier coup!

Le consensus de base veut qu’un logo soit unique, adaptable, simple et qu’il puisse passer facilement en monochrome. Mais il y a d’autres aspects à prendre en considération, même si un logo n’a pas besoin de répondre à tous les critères pour être réussi.

À quoi sert un logo?

Pour comprendre ce qui fait un logo génial, il est bon de se rappeler à quoi sert un logo.

Les compagnies ont besoin de se différencier de la concurrence, et utilisent leur logo pour identifier leurs produits. Sans le logo, le produit serait réduit à sa simple fonction, et il serait difficile de voir à qui nous achetons quelque chose.

Aussi, si tous les labels étaient les mêmes, cela pourrait devenir vite ennuyant… La nouveauté joue un rôle primordial dans le commerce et dans la culture.

Conclusion : un logo est une forme unique qui indique la propriété d’un bien ou d’un service. Les logos sont importants parce que les produits sont relativement interchangeables.

Prenons l’exemple d’une canette de Coke et d’une cannette de Pepsi: leur valeur utilitaire est similaire et leurs contenus sont sensiblement les mêmes. Ce qui les distingue, c’est leur logo et tout ce qu’il véhicule (il rappelle ce que les publicités et le storytelling nous ont communiqué au sujet de la marque).

Les qualités d’un logo

  • Les grands logos peuvent être reproduits à la main et de mémoire

Un bon logo reste en mémoire et ceux qui l’ont remarqué peuvent le reproduire facilement à la main et de mémoire. Pensez aux marques les plus célèbres : Nike, Adidas… Leurs logos simples et efficaces peuvent être facilement reproduits.

Trop banal ou trop complexe, un logo ne restera pas dans la mémoire à long terme. Le défi est de reprendre des formes simples mais de façon originale, sans que l’on puisse confondre le logo avec un autre, et sans que la forme soit « trop » simple, et donc oubliable.

Rien n’empêche d’avoir pour logo un « + », par exemple, mais cela ne serait pas assez unique et frappant. C’est d’autant plus vrai à l’ère numérique, alors que des milliers d’entreprises naissent chaque jour.

  • Les grands logos doivent sembler solides sur le plan structurel

On oublie souvent cet aspect. Imaginez votre logo comme s’il était une structure en trois dimensions. Est-ce qu’il « tiendrait » bien?

Les humains sont attirés par ce qui est bien organisé, symétrique, harmonieux, aligné. La solidité d’un logo renvoie une image réfléchie, volontaire, et donc une image d’excellence : ce que toute marque veut communiquer.

Le défi est de trouver un logo qui ait une assise rassurante et de la solidité tout en étant innovant, car nous apprécions tous la nouveauté.

Avec un logo qui manque de structure, la compagnie risque de sembler faible.

  • Le fondateur de la marque doit aimer son logo

Les logos sont très chers aux fondateurs des entreprises et ça se comprend. C’est souvent la première chose à laquelle ils pensent lorsqu’ils lancent leur compagnie ou qu’ils embauchent un designer.

Ce côté affectif peut compliquer la tâche du concepteur du logo, qui ne peut pas travailler en fonction des goûts personnels du fondateur. Même si le concepteur sait ce qui marche le mieux, il n’a pas le dernier mot car ce n’est pas « son » bébé.

C’est pourquoi il est important d’avoir un processus très structuré dans la création d’un logo: il faut se laisser du temps dans une période de « découverte », pour se connaître et s’apprivoiser. Le fondateur doit respecter le savoir-faire du concepteur, tandis que le concepteur doit respecter les goûts et les désirs du fondateur.

Cela vaut bien sûr pour les startups et les compagnies dirigées par le fondateur. Dans le cas d’une remise à neuf de l’image d’une marque préexistante, il n’est pas nécessaire que le directeur de l’entreprise aime éperdument le logo. Ce qui compte est avant tout l’efficacité.

Le fondateur doit aimer son logo car dans le cas contraire, cela pourrait nourrir ses doutes en cas de difficultés. Le concepteur doit donc être capable de convaincre que sa solution est la bonne. Il y a toujours une part de vente dans le travail de designer

  • Le logo doit être remarquable

Les grands logos sont intrigants et remarquables. Certains peuvent penser qu’un logo doit évoquer explicitement ce que la marque vend, mais ce n’est pas vrai.

L’ambiguïté est bien plus attractive : tout le monde aime le mystère. Si le logo est marquant, il va imprégner les esprits et faire son chemin en faisant parler de lui. S’il est mystérieux, c’est encore mieux, car il ne donnera pas l’impression que la compagnie essaie à tout prix de vendre quelque chose.

Un logo qui offre plusieurs lectures à travers sa forme réussit par exemple à être assez intrigant et créatif pour être mémorable.

Imaginez si le logo d’Apple représentait un écran d’ordinateur datant de l’époque où la compagnie a été fondée! Ils n’auraient plus qu’à le changer…

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Il y a des centaines d’offres d’emplois en TI...
En lire plus
On est d’accord : on ne peut scientifiquement pas...
En lire plus
Vous voulez vous tailler une place au sein d’une...
En lire plus
Graphistes, découvrez Helvetica Now, la police de caractère qui...
En lire plus

Emplois en vedette

Spécialiste en attraction de talents
  • Date de publication19 juin 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Programmeur(-euse) de jeu
  • Date de publication19 juin 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Traducteur(-trice)
  • Date de publication19 juin 2019
  • EntrepriseEdgar
  • VilleMontréal et Québec
Chargé(e) de comptes, réseau de partenaires
  • Date de publication17 juin 2019
  • EntrepriseSherWeb
  • VilleLongueuil
Chargé(e) de comptes, réseau de partenaires
  • Date de publication17 juin 2019
  • EntrepriseSherWeb
  • VilleSherbrooke
Coordonnateur(-trice) / designer web et imprimé
Développeur(-euse) Backend
  • Date de publication11 juin 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) Front-End
Développeur(euse) Java - BI
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM