Pas de boss? Vraiment?

C’est officiel : l’holacratie, et toute forme similaire d’organisation horizontale, ne marchent pas vraiment…

Nous voyons de plus en plus ce genre de structure hiérarchique, ou plutôt sans hiérarchie, au sein des entreprises.

Dans un billet publié sur dice.com, Nate Swanner donne son opinion sur la chose.

Si vous n’êtes familier avec le terme ou le concept, l’holacratie est une structure organisationnelle où la hiérarchie n’est plus. Il n’y a plus de chaine de commandement, il n’y a pas d’équipe de bas ou de haut niveau, etc. C’est une manière pour les entreprises de dire: « nous sommes tous adultes, alors faisons notre travail. » L’équipe est le moteur de motivation et de productivité et il n’y a pas de « gérant/leader/manager » traditionnels.

Conceptuellement, c’est magnifique, écrit Nate Swanner. Vous n’aurez plus de patrons. Vous pourrez même travailler librement et de toucher à n’importe quel projet qui, à l’époque de la hiérarchie verticale, vous aurait fallu une autorisation « d’en haut ».

Malheureusement, l’holacratie ne fonctionne pas, poursuit Swanner. La théorie du leadership évolutionniste stipule que de grands groupes ne sont pas efficaces sans leadership, et que les leaders ne le sont plus sans la capacité de diriger de plus petits groupes. Une direction semble essentielle en raison de notre héritage comportemental.

L’entreprise Zappos un e-commerçant américain spécialisé dans la vente de chaussures et de vêtements, est le meilleur exemple que l’holacratie n’est pas l’idée du siècle. Ce n’est pas la seule entreprise technologique à utiliser cette structure organisationnelle.

Voici ce que Zappos avait à dire sur la chose :

« Il était difficile de coordonner des efforts à tous les échelons. Dans l’expression la plus pure de l’holacratie, chaque équipe a un but et travaille avec autonomie pour livrer le meilleur d’eux-mêmes. Oui, ce système offre la parfaite transparence, mais l’atteindre prend du temps. Et lorsqu’il s’agit d’initiatives plus importantes, qui exigent de la coordination, ça peut devenir coûteux en temps et conflictuel. Toute tâche à faire requiert un niveau de responsabilités. »

L’holacratie est parfaite pour de plus petites entreprises qui veulent utiliser des mots à la mode pour attirer de nouveaux employés, poursuite Nate Swanner. Les petites équipes ont besoin d’être agiles et malléables, ce que ce système holacratique permet.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
La série québécoise Cracké fait une entrée remarquée sur...
En lire plus
La pratique du «ghosting», c’est-à-dire disparaître soudainement d’une relation...
En lire plus
Comme dans bien d’autres choses, les femmes n’accordent pas...
En lire plus
En dehors des drapeaux rouges que sont le harcèlement...
En lire plus

Emplois en vedette

Technicien(ne) en informatique - Développeur Full Stack
Journaliste / rédacteur(trice) en chef
Rédacteur(trice) en chef
  • Date de publication13 août 2018
  • EntrepriseSecrétaire-inc
  • VilleMontréal
Lead et développeur(euse) backend (intermédiaire à sénior)
  • Date de publication10 août 2018
  • EntrepriseNixa
  • VilleMontréal
Journaliste
  • Date de publication8 août 2018
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Modeleur de personnages 3D
  • Date de publication11 juillet 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Coordonnateur(trice) de soumissions
  • Date de publication11 juillet 2018
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.