4 trucs pour dealer avec une recherche d’emploi éternelle

4 trucs pour dealer avec une recherche d’emploi éternelle

Ça peut être décourageant lorsque la recherche du job parfait s’éternise. Voici comment rester sur la bonne voie… et trouver où est le bobo.

Que vous veniez d’entrer sur le marché du travail ou que vous soyez entre deux emplois, il peut être frustrant et stressant d’être à la recherche d’un poste. Et plus elle s’éternise, plus la situation se détériore. L’espoir initial que vous aviez peut se transformer en colère, puis en résignation. Il se peut même que votre motivation faiblisse.

Voici quelques conseils dénichés par Art Markman de Fast Company pour gérer cette interminable recherche de la job idéale.

Diagnostiquer les problèmes : hasard, candidature ou entrevue?

… ou « mettre le doigt sur le bobo »!

Le hasard en est pour beaucoup dans le processus de recherche d’emploi, et il peut donc être difficile de savoir pourquoi vous n’avez pas encore décroché un emploi.

Parfois, une entreprise a déjà une personne en tête pour un poste particulier. Peut-être y avait-il simplement une énorme piscine creusée de candidats qualifiés pour un poste.

Cependant, il se peut qu’il y ait des choses que vous faites qui vous empêchent de réussir.

Jetez un coup d’œil à l’ensemble de votre dossier de candidature pour vous assurer que vous ne faites rien qui puisse vous mettre un bâton dans les roues. Si vous avez de la difficulté à obtenir des entrevues, alors asseyez-vous avec un bon conseiller en emploi pour obtenir une évaluation approfondie de votre CV et de vos lettres de présentation.

Vous n’exprimez peut-être pas vos qualifications de la bonne façon. Par exemple, de nombreuses personnes faisant une transition d’un emploi militaire vers un emploi dit civil ont de la difficulté à traduire ce qu’elles ont appris hors du jargon des forces armées et dans le langage utilisé par les gestionnaires d’embauche.

Si vous êtes convoqué à des entrevues, mais que vous n’obtenez pas de poste par la suite, il est temps de travailler sur vos compétences en entrevue. Après chaque entrevue, notez toutes les questions dont vous vous souvenez et prenez des notes sur la façon dont vous avez répondu à celles-ci.

Ensuite, entraînez-vous avec quelqu’un ayant de l’expérience en entrevue. Il sera peut-être en mesure de vous suggérer certaines choses que vous pourriez faire différemment à l’avenir.

Ouvrez vos horizons de recherche

Le caractère aléatoire du processus d’embauche implique un autre point à traiter. Les gens ont tendance à postuler pour les emplois qui leur paraissent idéaux, et peut-être même à la limite de l’idéal.

Le problème : vous surestimez souvent vos chances d’obtenir un emploi, tout comme les gens surestiment leurs chances de gagner à la loterie simplement parce qu’ils ont acheté un billet.

Envisagez de postuler à un plus grand nombre d’emplois que vous ne le pensez. Cela augmentera vos chances d’obtenir une offre.

Vous craignez peut-être de poser votre candidature pour un emploi que vous détesterez. Par contre, une recherche publiée par Psychology Today en 2015 suggère que vous pouvez apprendre à aimer presque n’importe quel emploi. La seule condition : l’impression que le poste vous permette de servir un objectif qui vous semble important.

Soyez moins soucieux de trouver votre passion que d’apporter votre énergie à l’emploi que vous obtenez.

De plus, vous n’êtes pas obligé d’accepter un emploi simplement parce qu’il vous est offert. Si vous passez par le processus de recrutement et décidez que vous ne voulez tout simplement pas de ce job, refusez-le

Au moins, vous aurez l’assurance que vous pouvez obtenir une offre. Au moins!

Ouvrez-vous à votre entourage

Nous parlions d’ouvrir nos horizons de recherche, plus haut. Dans ce cas-ci, il s’agit plutôt de s’ouvrir aux gens. Beaucoup de gens gèrent leur stress en se repliant sur eux-mêmes et en évitant les interactions sociales. Ne supportez pas seul le stress d’une longue recherche d’emploi.

Trouvez des personnes en qui vous avez confiance et dites-leur comment vous vous sentez. Parlez.

Cela vous aidera à rester motivé pour continuer votre recherche plutôt que de perdre espoir. Cela rendra aussi les jours les plus sombres en des journées plus claires et plus supportables.

Ne vous sentez pas comme si vous étiez un fardeau pour les gens autour de vous. Vous aideriez un ami ou un parent dans le besoin tout comme ils sont là pour vous. Lorsque la recherche d’emploi est enfin terminée (et elle finira par se terminer, c’est garanti), vous pourrez toujours leur acheter des fleurs, les emmener déjeuner ou leur préparer un bon repas.

Si vous êtes plein aux as, pourquoi pas une villa sur le bord de la Méditerranée.

On jase, là.

Restez actif

Les journées de travail peuvent souvent passer dans le beurre, et en un seul clignement de paupière, vous voilà rendu vendredi 16h45. En revanche, les jours où vous êtes au chômage peuvent s’éterniser, parce que vous n’êtes pas mentalement engagé, actif.

Quelques jours à jouer à des jeux vidéo peuvent convenir, mais vous devez vraiment rester actif pendant la recherche d’emploi. La meilleure chose que vous puissiez faire est de vous mettre dans des situations où vous pouvez rencontrer des gens qui pourraient, dans le meilleur des mondes, envisager votre embauche.

Une des options à envisager est de s’inscrire auprès d’une agence de stage. Dans le passé, les stagiaires étaient surtout des gens qui occupaient des emplois subalternes (on sort les meilleurs mots pour la prochaine partie de Scrabble) pour un faible salaire.

Aujourd’hui, les agences ont aussi des emplois pour des travailleurs plus qualifiés qui peuvent travailler dans les entreprises pendant que quelqu’un est en congé, par exemple. Une excellente façon de vous mettre dans la file d’attente pour un poste au sein d’une entreprise est de déjà avoir un pied dans la porte de la compagnie.

Une autre option serait de faire du bénévolat pour un organisme qui a besoin de vos compétences. Il est facile de penser que le bénévolat consiste principalement à promener des chiens ou à livrer des repas. Les idées préconçues, ça ne fait pas bon ménage.

Ce sont là de merveilleuses occasions, bien sûr, mais les organismes sans but lucratif (OSBL) ont aussi besoin d’aide dans leurs bureaux pour maintenir les finances en ordre, maintenir des sites Web, faire du marketing ou de la sensibilisation.

Travailler dans ce contexte peut vous aider à perfectionner vos compétences et peut aussi vous mettre en contact avec des personnes influentes au sein de l’OSBL.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Vous voulez trouver un emploi en jeu vidéo? Familiarisez-vous...
En lire plus
Ne pas rester assez longtemps à un poste pourrait...
En lire plus
Quelles sont les questions qui vous seront posées lors...
En lire plus
Les diplômés en informatique ont le salaire initial le...
En lire plus

Emplois en vedette

Artiste UI
  • Date de publication16 juillet 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Chef Programmeur(-euse) Web
  • Date de publication15 juillet 2019
  • EntrepriseSmartPixel.tv
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) front-end
  • Date de publication10 juillet 2019
  • EntrepriseMoment Factory
  • VilleMontréal
Animateur(-trice) 3D
Adjoint(e) vice-président, Stratégie et produits numériques
  • Date de publication2 juillet 2019
  • EntrepriseLa Presse
  • VilleMontréal
Directeur(-trice) Technique
  • Date de publication7 juin 2019
  • EntrepriseBKOM STUDIOS
  • VilleQuébec
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM