Quatre conseils pour faire d’un recruteur votre allié

Quatre conseils pour faire d’un recruteur votre allié

Sjoerd_Gehring

…et ils viennent d’un homme qui travaille au sein d’une entreprise qui reçoit… un million de CV par année!

Sjoerd Gehring est le recruteur en chef de la multinationale américaine Johnson & Johnson. Il est responsable de combler… 25 000 emplois par année!

Sa mission: réimaginer l’expérience de recrutement pour les candidats et les grandes organisations, sujet sur lequel il écrit régulièrement, dont cet article, publié sur le site The Muse. Il y livre les conseils que lui ont prodigués des recruteurs à qui il a demandé comment faciliter l’arrimage entre eux et les demandeurs d’emploi.

Chez Johnson & Johnson, nous recevons 1 million de CV par année. Tous les jours, des recruteurs me disent qu’ils viennent de trouver le candidat idéal. Ils ont senti un réel enthousiasme en parlant avec le postulant.

Pour un demandeur d’emploi, c’est la situation rêvée: avoir un recruteur allié au sein d’une entreprise !

Or, les postulants se trompent en pensant que les recruteurs vont faire tout le travail. Le processus d’embauche est très compétitif, demande du temps et il est éprouvant pour tout le monde, même pour le recruteur. Celui-ci peut jongler avec une centaine de candidats tout en se faisant talonner par des patrons qui veulent ‘la perle rare’ immédiatement. Dans ce contexte, un postulant qui va non seulement l’impressionner, mais aussi lui faciliter la tâche, s’en fera un allié.

J’ai demandé à des recruteurs quelques conseils pour faciliter l’arrimage entre eux et les demandeurs d’emploi. En voici quatre.

1-Soyez préparé (e)

Le recruteur doit tout connaître de vos compétences, vos expériences passées (pertinentes et moins pertinentes), tout intervalle ou congé sabbatique dans votre parcours, ainsi que votre plan de carrière à court et à long terme.

Soyez proactif en avisant votre recruteur de tout changement à votre profil. Ayez en main un dossier de présentation solide, avec références, que vous pourrez lui acheminer rapidement. Le temps de réaction est déterminant.

2-Soyez honnête

Toute fausse information est à proscrire. La confiance se bâtit sur l’honnêteté. La moindre exagération ou omission pourrait refroidir les ardeurs du recruteur. Imaginez l’impact qu’auraient la découverte d’une information erronée ou d’un oubli dans votre présentation ! Ces choses-là finissent toujours par se savoir.

Alors, s’il arrive que vous ne vous trouvez pas assez qualifié (e) pour un poste, décrivez plutôt avec honnêteté vos compétences polyvalentes. Elles pourront sûrement vous servir.

3-Soyez passionné (e)

Les recruteurs recherchent des candidats non seulement compétents mais qui veulent vraiment travailler au sein de leur entreprise. J’ai déjà expliqué l’importance d’avoir un objectif professionnel. En gros, cela va déterminer le type d’emploi qui vous convient. S’il y a une ouverture dans une compagnie que vous appréciez, vous devez leur montrer à quel point le poste est fait pour vous.

Même si votre objectif n’est pas encore tout à fait clair, vous avez au moins des affinités avec la compagnie en question: que ce soit à cause de son impact social, de la diversité de son bassin d’employés ou de son aptitude à assimiler les nouvelles technologies. Peu importe la raison, montrez au recruteur pourquoi cette compagnie vous rejoint vraiment.

4-Soyez bon joueur

Il se peut qu’en cours de route vous vous rendiez compte que le poste n’est pas fait pour vous. Le recruteur va apprécier le fait que vous soyez honnête envers vous-même. Et si vous alliez jusqu’à l’aiguiller sur d’autres candidats, il vous sera reconnaissant.

Si c’est l’entreprise qui rejette votre candidature, rappelez-vous qu’il y a toujours d’autres opportunités. J’ai vu des demandeurs d’emploi qui faisaient l’erreur de rompre toute relation avec un employeur après un refus. Soyez bon joueur et prenez votre mal en patience.

J’ai bâti une relation pendant deux ans avec un chef recruteur pour obtenir l’emploi que j’occupe aujourd’hui. Au menu ? Lunchs et courriels réguliers pour le tenir au courant de ma situation. Il lui arrivait aussi de m’appeler pour obtenir les noms de candidats potentiels. Une stratégie qui a payé …à tous les deux visiblement !

Le secret d’une bonne relation avec un recruteur est simple: soyez toujours poli et honnête… et bon joueur quand ça ne tourne pas à votre avantage. Vous semez ce que vous récoltez.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Vous voulez connaître quelques questions bizarres, louches et inhabituelles...
En lire plus
Pour plusieurs, tout, absolument tout, peut devenir une source...
En lire plus
En entrevue, comment répondre à la question du salaire...
En lire plus
Engager des professionnels techno compétents peut être tout un...
En lire plus

Emplois en vedette

Responsable infrastructure & Helpdesk
Analyste d’affaires orienté  assurance
Intégrateur(-trice) Web
  • Date de publication15 avril 2021
  • EntrepriseAgence Virtual
  • VilleMontreal
Programmeur(-euse) analyste C# - Sénior
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseKezber
  • VilleMagog
Chargé(e) de campagnes numériques
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseBang Marketing
  • VilleMontréal
Conseiller(-ère) en Architecture Cloud
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseKezber
  • VilleMagog
Technicien(ne) informatique
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseKezber
  • VilleMagog
Agent(e) aux ventes et service-client
Producteur(-trice) senior
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM