3 phrases que les programmeurs intelligents ne prononcent jamais

Two businessmen in office drinking coffee and talkingVous essayez de passer pour un collègue attentionné? Bravo! Mais voici les phrases qu’il vaut mieux éviter de prononcer devant vos coéquipiers…

C’est arrivé aux meilleurs d’entre vous : vous dites quelque chose, et votre interlocuteur interprète vos propos d’une toute autre façon, parfois problématique. Et oui! Même la plus insignifiante des remarques peut parfois générer chez l’autre un sentiment négatif que l’on n’aurait pas pu prévoir, rappelle Forbes.

En outre, nos manques de délicatesse proviennent souvent du fait qu’on se concentre davantage sur ce que l’on va répondre, ou sur l’effet que les paroles de l’autre ont sur nous. On perd alors notre interlocuteur de vue. N’espérez pas comprendre quelqu’un si votre attention n’est pas tournée à 100% sur lui ou elle.

Pourtant, éviter ces petits malentendus est plus facile qu’on le croit. Il suffit de se prêter attention aux émotions et aux expériences des autres. En d’autres termes : sachez faire preuve d’intelligence émotionnelle en évitant de prononcer les phrases suivantes à vos collègues :

1- « Tu as l’air fatigué »

Vous entrez au cabinet et votre collègue a une mine affreuse, ses yeux tombent, ses cheveux sont mal peignés, il ou elle a de la misère à se concentrer. Il vaut mieux se passer de tout commentaire. À la place, demandez : « Est-ce que tout va bien? ». Il s’agit d’une façon implicite d’offrir votre aide. Dès lors, votre collègue peut choisir de s’ouvrir et de partager avec vous ce qui lui arrive. Et surtout : il verra que vous êtes attentif à son bien-être plutôt que de vous reprocher votre manque de tact.

2- « Wow, tu as perdu du poids ! »

Voilà encore un exemple d’un commentaire bien intentionné qui pourrait être mal reçu par votre collègue. Dire à quelqu’un qu’il a minci pourrait impliquer qu’auparavant il était gros ou non attirant! Voici ce qu’il vaut mieux dire à la place : « Tu as l’air fantastique ». Au lieu de comparer son ancienne allure à la nouvelle, contentez-vous de complimenter la nouvelle!

3 – « Tu fais toujours … » ou « Tu ne fais jamais.. »

Personne ne fait « toujours » quelque chose, ou « jamais ». Tout n’est pas tout blanc ou tout noir! Ce type de phrases a tendance à agresser les gens, qui se ferment et n’entendent donc rien au message que vous essayez de leur passer. Contentez-vous de pointer du doigt ce que l’autre personne a fait, et dites que c’est un problème pour vous. Tenez vous en aux faits. Si le problème surgit fréquemment, vous pouvez toujours dire : « Il semble que tu fasses ça souvent » ou « Cela arrive si souvent que je l’ai remarqué. »

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Alors que la tendance dans les startups TI est...
En lire plus
Québec accorde 212 066  dollars à la réalisation d’un projet...
En lire plus
Le propulseur de startups de l’École de technologie supérieure...
En lire plus
Vous avez l’idée du siècle. Enfin, vous croyez. Vous...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(euse) Web - Ruby on Rails
  • Date de publication17 août 2018
  • EntreprisePetalMD
  • VilleQuébec
Gestionnaire Technique
  • Date de publication17 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Designer d’interfaces sénior
  • Date de publication17 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Journaliste
  • Date de publication15 août 2018
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Technicien(ne) en informatique - Développeur Full Stack
Journaliste / rédacteur(trice) en chef
Rédacteur(trice) en chef
  • Date de publication13 août 2018
  • EntrepriseSecrétaire-inc
  • VilleMontréal
Lead et développeur(euse) backend (intermédiaire à sénior)
  • Date de publication10 août 2018
  • EntrepriseNixa
  • VilleMontréal
Directeur(trice) artistique
  • Date de publication8 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQUÉBEC
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.