Avec Ballerina, elle dépasse le million de $ au box office!

18hEntièrement réalisé par le studio montréalais L’Atelier Animation, le film Ballerina vient de dépasser le million et demi de dollars au box-office canadien et cartonne en France, Chine, Russie et Angleterre! Nous avons parlé avec la productrice déléguée qui a travaillé sur le film!

Budgets, échéanciers, opinions des réalisateurs, meetings, équipe de coordination : voilà tout ce qu’a dû gérer Laurence Vacher la productrice déléguée sur Ballerina! À 36 ans, la Française nous raconte son parcours, de Paris à Montréal… et ce, avant « la dernière ligne droite », la sortie américaine du film le mois prochain!

Espresso-Jobs: D’abord, félicitations! Ballerina vient de dépasser le million et demi de dollars au box-office canadien. C’est quelque chose qui vous rend fière?

Laurence Vacher : Oui! Le film marche très bien! Nous sommes vraiment très contents des chiffres! Nous sommes agréablement surpris car ce n’est jamais très facile pour un film indépendant de s’expatrier dans le reste du continent. Je crois que le public a été touché par l’émotion qui est dans le film, mais aussi par les graphiques très jolis. Nous sommes très fiers de la reconnaissance du public.

Quelle est votre meilleure anecdote sur votre travail sur Ballerina?

Je me souviens des premiers rendus de l’héroïne Félicie. Ça prend du temps avant de commencer à sortir des images. Pendant deux ans, c’est assez frustrant. Le personnage n’a pas encore de couleurs, de texture, il n’y a pas de lumières finales. Les premières images montraient Félicie qui fait des grimaces. Elle était tellement belle! (Rires) À cet instant-là, on commence à voir la lumière au bout de la route. Ces premières images, ce sont mes meilleurs souvenirs. Le résultat d’un vrai travail d’équipe y était représenté.

Que faites-vous concrètement au studio?

Je suis productrice déléguée à L’Atelier Animation. Mon travail consiste essentiellement à gérer le planning, les ressources sur le plancher, ainsi que les budgets. Une journée-type commence avec un meeting dès le matin, j’ai beaucoup de meetings de production. Je gère une équipe de coordination, en charge de chaque département, composée de quatre personnes. On fait le point sur les urgences de la journée. Ils me rapportent les bonnes et les mauvaises nouvelles. On prend les deux! (Rires) Moi je suis en relation direct avec le client, donc je dois leur communiquer les deadlines, les changements de planning, leur dire si le réalisateur a changé d’avis, etc. Ensuite, je pars en meeting avec le client pour m’assurer que tout se passe bien. On valide tout avec lui, on parle des livraisons. S’il y a des soucis on trouve des solutions ensemble.

L’animation, ça vous passionne?

Oui, l’animation, c’est un métier de passion. Depuis que je suis enfant je veux travailler dans l’animation.. mais ce n’est pas facile de dire que l’on veut être artiste, donc j’ai fait de l’informatique. J’étais plutôt bonne à l’école, j’aimais beaucoup les maths. Je voulais devenir animatrice 2D. C’est le moment où arrivait la 3D d’ailleurs. Pixar commençait à sortir ses films en 3D.

Donc vous n’animez pas?

Non, jamais! (Rires)

C’est un regret?

Non, car j’aime ce que je fais. Quand je ne suis pas en meeting, je fais du recrutement aussi. Je suis dans l’anticipation de ce qui va se passer dans la production. Je travaille en macromanagement, j’ai une vision sur 3 ans environ. Je vais beaucoup travailler sur les différentes hypothèses et solutions. Avec la comptabilité, je m’assure que tout fonctionne bien au niveau des rentrées et des sorties d’argent. Après, c’est du day-to-day. Je vérifie que tout le monde va bien, j’essaie de ne pas rester dans mon bureau avec mon équipe!

Quelle est votre formation?

À la base, j’ai une formation d’analyste programmeur, donc plus technique qu’artistique, ainsi qu’une formation de chargée de projets web. Je suis entrée dans une école à Paris, Les Gobelins, spécialisée en production d’animation. L’école est reconnue internationalement, elle forme des chargés de projets et directeurs des productions en animation, ce qui est très rare comme formation. Après ça, j’ai travaillé dans les effets visuels. La compagnie pour laquelle je travaillais a ouvert un département d’animation (ndlr: TeamTO). J’y ai travaillé pendant plusieurs années, notamment sur des séries pour enfants, comme Angelo la Débrouille, Plankton Invasion, ou encore Les Nouvelles Aventures de Babar. J’ai fait des longs-métrages aussi avec le studio japonais Mad House.

Dans quel contexte êtes-vous venue à Montréal?

Ça faisait huit ans que je travaillais en France, et j’ai eu l’opportunité de venir travailler sur Ballerina. Je suis venue pour monter le studio et l’équipe à Montréal. Le projet était en développement depuis un an. Ça fait quatre ans que je suis là maintenant!

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui voudrait suivre votre parcours?

C’est un métier qui demande beaucoup de rigueur dans le travail. Tous les choix qu’on va faire ont de l’impact. Ça prend aussi beaucoup de passion et de patience, car il y a des moments vraiment difficiles et stressants dans une production d’animation. Mais tant qu’on reste à l’écoute des autres, en général ça va tout seul.

Quelle est la suite pour vous?

En tant que directrice des productions, j’ai maintenant une vision globale de tous les projets qui arrivent. Mon projet phare est le prochain long-métrage de l’équipe : The Bravest. Je vais avoir une place plus importante, je vais leader l’équipe au complet. Ça va être trois ans de long-métrage jusqu’à la livraison. On repart de zéro!

Nom du studioL’Atelier Animation

Lieu: Montréal, fondé en 2012.

Activité: Création d’animation 3D pour le cinéma et la télévision.

Nom des principaux dirigeants: Johanne St-Arnault, directrice générale, et Benoît Blouin, superviseur VFX, interviewé ici par Espresso-Jobs et l’animateur Ted Ty, que nous avons également rencontré.   

Nombre d’employés: environ 150.

Type d’emplois offerts: artistes 3D, illustrateurs, etc.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Vous avez l’idée du siècle. Enfin, vous croyez. Vous...
En lire plus
Est-ce que les travailleurs canadiens vivent pour travailler ou...
En lire plus
Imaginez la scène : vous dites à un directeur...
En lire plus
Avec cette contribution gouvernementale de 115 000 dollars, le distributeur...
En lire plus

Emplois en vedette

Développeur(euse) Web - Ruby on Rails
  • Date de publication17 août 2018
  • EntreprisePetalMD
  • VilleQuébec
Gestionnaire Technique
  • Date de publication17 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Designer d’interfaces sénior
  • Date de publication17 août 2018
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Administrateur systèmes
Journaliste
  • Date de publication15 août 2018
  • EntrepriseDroit-inc
  • VilleMontréal
Technicien(ne) en informatique - Développeur Full Stack
Journaliste / rédacteur(trice) en chef
Rédacteur(trice) en chef
  • Date de publication13 août 2018
  • EntrepriseSecrétaire-inc
  • VilleMontréal
Lead et développeur(euse) backend (intermédiaire à sénior)
  • Date de publication10 août 2018
  • EntrepriseNixa
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.