Fraîchement diplômé, il devient artiste 3D chez OVA

Fraîchement diplômé, il devient artiste 3D chez OVA

Boris Imare

Il a grandi à La Réunion, une île située en plein océan Indien, et s’est retrouvé étudiant à Matane, en Gaspésie, avant d’être embauché comme artiste en information immersive  chez OVA.

Boris Imare recommande aux étudiants de ne pas se contenter de ce qu’ils apprennent à l’école, d’être autonome…  et de savoir reconnaître les opportunités! Comme celle qui l’a mené, en 2017, chez OVA. La firme, basée à Québec, se spécialise dans les environnements immersifs en réalité virtuelle et augmentée. Elle a d’autres bureaux à Montréal et en Chine.

Qu’est-ce qui vous a mené à Matane ?

J’ai eu l’opportunité d’avoir une présentation à mon école, à l’île de la Réunion, où on nous présentait le Québec. On y a parlé d’un programme qui m’a beaucoup intéressé au Cégep de Matane en animation 3D et synthèse d’images. J’ai fait les démarches pour y aller. Je suis arrivé au Québec en 2014. Ça a été trois années de formation là-bas.

Quelles ont été vos premières expériences professionnelles ?

Pendant ma dernière année d’études, j’ai fait un stage de deux mois au Centre de développement et de recherche en imagerie numérique (CDRIN). Ça a été très intéressant et j’ai eu le temps de découvrir pas mal de choses. Ça m’a aussi aidé à confirmer que j’aime travailler dans ce domaine-là et que ça ne me dérangerait pas de rester toute une journée devant un ordinateur pour faire de la 3D. Depuis presque un an, je travaille comme artiste en informatique immersive pour OVA à Québec, en réalité virtuelle et augmentée.

Comment avez-vous été embauché chez OVA ?

J’ai participé l’an dernier au Pixel Challenge. On devait créer une animation en 48 heures. J’ai rencontré Harold Dumur, le CEO de OVA. Il faisait le tour de l’événement pour repérer des personnes potentiellement intéressantes pour l’entreprise. Il a trouvé ce que je faisais intéressant. J’étais concentré sur le travail que j’avais à faire. Il m’a donné sa carte et m’a présenté brièvement ce que fait OVA. Je l’ai juste remercié et j’ai continué mon travail. Je n’avais pas compris sur le moment que j’avais peut-être une opportunité. Quinze minutes après, je me suis dit que j’avais peut-être manqué quelque chose. Tout de suite, je l’ai contacté sur LinkedIn et je lui ai dit que j’étais intéressé par ce qu’ils faisaient. J’ai été embauché un mois après, juste avant la fin de mes études.

En quoi consiste votre travail actuel?

Étant donné qu’on est une startup, c’est assez vaste. Ma tâche principale, c’est le design d’environnement de réalité virtuelle et d’objets 3D. Ça comprend la modélisation d’objets 3D, le design de notre site internet, ça peut être aussi des concepts et des idéations pour différents projets. Je m’occupe aussi des textures, de l’animation et du rigging.

Vous êtes sur le marché du travail depuis moins d’un an. Comment se passe votre adaptation ?

Au début, j’ai eu pas mal d’appréhension. Étant donné que je suis le seul artiste 3D, tout ce qui était visuel dépendait de moi. Comme premier emploi, c’était assez stressant parce que je n’avais pas d’expérience et j’avais peur que le contenu que je proposais ne convienne pas. Je manquais de confiance. Mais au final ça a bien été. Il faut un temps d’adaptation pour comprendre la vision globale de l’entreprise. Aujourd’hui, ça va mieux, j’ai repris confiance.

Quelles qualités sont importantes pour faire un tel métier ?

Il faut être autonome. Il faut savoir prendre de bonnes décisions et être créatif parce qu’on a plusieurs projets totalement différents. Étant donné qu’ici on est une startup, il faut quand même savoir se débrouiller seul et trouver des solutions à nos problèmes, surtout dans le domaine de la réalité virtuelle, qui est quand même nouveau.

Quel conseil donneriez-vous à un étudiant qui s’apprête à commencer dans le domaine ?

Il faut être polyvalent, maîtriser plusieurs logiciels et ne pas se contenter de ce qu’on apprend à l’école. Il faut vraiment être autonome et chercher à découvrir de nouveaux logiciels, de nouvelles façons de travailler et continuer d’apprendre. Il faut savoir toucher un peu à tout.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

L’environnement de travail. On s’entend très bien. Puisqu’on est une petite équipe, on crée plus facilement des affinités et des liens solides. Aussi, la diversité des projets. Une journée je travaille sur un projet, et le lendemain, ça peut être complètement autre chose.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Ça y est, vous l’avez décroché cet emploi que...
En lire plus
Pour plusieurs, tout, absolument tout, peut devenir une source...
En lire plus
En entrevue, comment répondre à la question du salaire...
En lire plus
Engager des professionnels techno compétents peut être tout un...
En lire plus

Emplois en vedette

Responsable infrastructure & Helpdesk
Analyste d’affaires orienté  assurance
Intégrateur(-trice) Web
  • Date de publication15 avril 2021
  • EntrepriseAgence Virtual
  • VilleMontreal
Programmeur(-euse) analyste C# - Sénior
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseKezber
  • VilleMagog
Chargé(e) de campagnes numériques
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseBang Marketing
  • VilleMontréal
Conseiller(-ère) en Architecture Cloud
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseKezber
  • VilleMagog
Technicien(ne) informatique
  • Date de publication14 avril 2021
  • EntrepriseKezber
  • VilleMagog
Agent(e) aux ventes et service-client
Producteur(-trice) senior
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM