La carrière d’Alexandre Amancio en 4 jeux vidéo

La carrière d’Alexandre Amancio en 4 jeux vidéo

L’ancien directeur créatif de Ubisoft et actuel PDG de Reflector revient sur ses tours de force avec Far Cry II et la franchise Assassin’s Creed.

Alexandre Amancio est né au Portugal et a émigré au Québec à l’âge de trois ans. Malgré un grand intérêt pour les arts, il se dirige tout d’abord vers des études en physique. C’est son père qui lui a fait découvrir un cours d’imagerie 3D privé à Montréal.

Il s’y est immédiatement inscrit en 1997, inspiré par le film Jurassic Park, qui l’a profondément marqué. « Pour la première fois, on était capables de créer des éléments à l’ordinateur qui ne présentaient plus de distinction entre la réalité et ce qu’on peut imaginer, » se rappelle Alexandre.

Extrait du film Jurassic Park (1993).
Source : YouTube/Movieclips

Mission suicide chez Ubisoft

Après un passage de quelques années dans l’industrie des simulateurs de vol, Alexandre retourne à ses premières amours : les jeux vidéo. « J’ai toujours été gamer, se souvient-il. C’était une industrie naissante; Ubisoft fondait son studio à Montréal. »

Alexandre est arrivé à Ubisoft alors que le studio préparait le jeu Far Cry 2. Le producteur lui a donné tout un défi : en faire un jeu «qui a l’air de 5000 $, mais qui se joue sur une console de 300 $.»

L’équipe a travaillé fort sur le décor visuel : nuages, écorce d’arbre, etc. réalisés grâce à des figures fractales, « des formules mathématiques qui donnent des images assez aléatoires : le chaos mathématique! »

« Ça avait marché, mon affaire, rigole Alexandre. Des fans prennent Far Cry 2 et les nouveaux, et disent que ça a quasiment régressé! »

Comparaison d’un fan entre Far Cry 2 et Far Cry 5.
Source : YouTube/Nick930

Mais le grand défi était encore à venir pour Alexandre. Le producteur exécutif d’Assassin’s Creed avait bien aimé son approche. Il lui a donné trois mois, une salle et une équipe pour trouver un nouveau concept pour la franchise. 

« Je suis arrivé avec cinq concepts de jeu, dont deux prototypes! »

Mais le défi n’était pas de trouver des idées. Le nouveau jeu d’Assassin’s Creed devait être livré la même année, et avec une nouvelle équipe que la précédente, qui était en vacances. 

« À la place de 24 mois, on avait 10 mois pour le faire. Une mission suicide! On s’était dit très vite qu’on a trois semaines pour arriver à une vision. On suit cette vision à la lettre et on ne déroge jamais! Si on fait ça, on a une chance d’y arriver de façon humaine. »

L’équipe a réussi dans les temps, et ça a donné Assassin’s Creed Revelations en 2011.

Source : YouTube/Ubisoft North America

« On a dépassé les attentes autant qualitatives que quantitatives, se rappelle fièrement Alexandre Amancio. Avec l’équipe, ça tellement bien été que c’est l’équipe officielle d’Assassin’s Creed maintenant! »

Le tour de force lui a permis de faire la conception d’une autre de ses idées pour la franchise : un jeu de pirates, qui est sorti sous le nom d’Assassin’s Creed Black Flag en 2013.

Source : YouTube/Ubisoft.

Assassin’s Creed Unity

Les tours de force d’Alexandre Amancio pour Assassin’s Creed lui ont valu d’être nommé directeur créatif et de travailler sur son plus gros jeu à vie, et son dernier pour Ubisoft.

Assassin’s Creed Unity revisite la révolution française dans le Paris de l’époque. La méga production ressemblait à l’époque 1000 travailleurs de 10 studios, répartis sur trois continents.

« Le projet était déjà commencé, indique Alexandre. J’ai eu la mission de l’amener à bon port. »

Le défi était de taille pour Alexandre, qui passait de la petite équipe « pas de marge d’erreur » de Revelations et Blag Flag à l’équipe plus senior qui avait conçu les premiers Assassin’s Creed…

« … avec des challenges complètement différents! s’exclame Alexandre. Je devais amener l’équipe qui avait fait les premiers là où j’avais amené les autres! »

Source : YouTube/Ubisoft.

Le jeu Assassin’s Creed Unity est revenu d’actualité en avril dernier lorsque la cathédrale Notre-Dame-de-Paris a été victime d’un violent incendie. On peut encore visiter la superbe modélisation de la cathédrale inspirée de ses plans du 18e siècle dans le jeu vidéo.

Le joueur Andy Gilleand nous amène avec lui alors qu’il revisite la cathédrale Notre-Dame-de-Paris du jeu Assassin’s Creed Unity.
Source : YouTube/Andy Gilleand.

Et que fait maintenant Alexandre Amancio? Il nous en parle ici!

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
Il faut absolument une section du portfolio dédiée à...
En lire plus
Ce gamer s’est classé en quatrième place à l’épreuve...
En lire plus
Chercheurs d’emploi en jeu vidéo, ouvrez l’oeil : le...
En lire plus
Une carrière dans les jeux vidéo vous intéresse? Voyez...
En lire plus

Emplois en vedette

Conseiller(-ère) principal marketing numérique
  • Date de publication19 septembre 2019
  • EntrepriseHéma-Québec
  • VilleMontréal
Directeur(-trice) des Analytiques
  • Date de publication19 septembre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Modeleur(-euse) de personnages 3D sur Jurassic World Alive
  • Date de publication18 septembre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) de jeu mobile C++
  • Date de publication18 septembre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Designer d'économie de jeu
  • Date de publication18 septembre 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Spécialiste de configuration
  • Date de publication6 septembre 2019
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Programmeur(-euse) Unreal sénior
  • Date de publication6 septembre 2019
  • EntrepriseFrima Studio
  • VilleQuébec
Programmeur(-euse) full stack
  • Date de publication30 août 2019
  • EntrepriseEspresso Jobs
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM