Tanné du 9 à 5, il part à son compte

Tanné du 9 à 5, il part à son compte

Deux ans dans une agence marketing lui ont suffi : il a quitté son emploi pour devenir travailleur autonome en SEO technique.

Après deux ans comme spécialiste SEO chez Adviso, Jérôme Mongeau a eu, comme il le dit, l’appel du métier. Il savait que le temps était venu pour lui de partir à son compte.

« J’ai eu le sentiment que pour que ma vie ait un sens, pour être sur les rails, il fallait que je me crée mon métier. Le neuf à cinq ne m’a jamais vraiment intéressé, » lance-t-il à Espresso-jobs, au bout du fil.

Appuyé par le Centre d’excellence entrepreneurial SAJE, c’est donc en 2011 qu’il lance Présence web, l’entité sous laquelle il offre ses services solo en SEO technique.

Sa première année d’activité a surtout consisté à apprendre les rouages de l’entrepreneuriat. L’année suivante, ses services étaient déjà populaires. Du moins, assez pour lui permettre de manger à sa faim, comme il le mentionne.

« Les conditions sont bonnes dans le milieu web en général, et surtout en SEO. On a la chance de se faire appeller par les clients, de ne pas avoir à courir après eux. Je remercie la déesse de la chance pour ça! » s’exclame-t-il en pouffant de rire.

Un lien de confiance

Avec Présence web, le travailleur autonome offre des solutions aux entrepreneurs locaux qui cherchent à obtenir de la visibilité sur le web. L’ironie du sort, c’est que l’entrepreneur n’a pas de site web lui-même!

Si pour les non-initiés, cette absence du web peut paraître étrange. Jérôme Mongeau explique qu’en SEO, c’est plutôt en inspirant la confiance qu’on parvient à attirer des clients.

« Je ne me suis jamais fait demander par un client d’avoir un site web. Quand on choisit un spécialiste en SEO, c’est parce qu’on s’entend bien avec lui, qu’on a confiance en ses capacités ou qu’on a reçu des références qui le concernent. »

Il explique que le SEO technique réside en l’organisation des sites web, par exemple par la hiérarchie des pages selon leur information. Cette spécialité consiste à organiser l’information de manière à avoir une meilleure visibilité via les moteurs de recherches.

Une voie inexplorée

Ces principes vous semblent techniques?

Et bien ils le sont, et c’est pourquoi ils ont attiré l’attention de Jérôme Mongeau, qui a choisi de tenter sa chance en SEO technique après avoir complété son baccalauréat en sociologie, en 2008.

« À ma sortie de l’école, après avoir réalisé plusieurs travaux scolaires, j’avais besoin de faire quelque chose de concret, explique-t-il. Le SEO m’a appelé, parce que ça me permettait d’aider les gens. »

D’ailleurs, aider son prochain est toujours sa plus grande source de motivation. Contrairement à ses années en agence, ses clients sont de plus petites organisations, qui n’ont pas autant l’habitude d’investir dans le marketing web.

« Mais ce sont toujours des gens qui comprennent que le web a une grande importance pour leurs activités. Plusieurs de mes client sont des agences en marketing événementiel de haut niveau. »

Et malgré qu’il travaille en collaboration avec de plus petits clients depuis qu’il est travailleur autonome, Jérôme Mongeau assure qu’il est possible de faire plus d’argent en travaillant à son compte plutôt que dans une agence.

« Tout dépend de comment tu travailles. Le potentiel est plus grand, par contre, tu n’as pas les mêmes avantages sociaux. Au fond, être employé, c’est un peu s’acheter une assurance salaire. »

La voie du futur?

Avis aux intéressés : selon Jérôme Mongeau, il y aura de plus en plus de travailleurs autonomes au cours des prochaines années.

« J’ai l’impression qu’on va de plus en plus vers ça en tant que société, vers l’entreprenariat. Ça me rend heureux, parce que c’est vraiment un beau mouvement de société. »

Comme il l’indique sur sa page LinkedIn, ce qu’il priorise pour exceller dans le milieu du SEO technique, c’est l’écoute. À ses yeux, il s’agit de la meilleure manière d’offrir des conseils adaptés à sa clientèle.

Mais en général, que la confiance en soi est la plus grande arme de ceux qui souhaitent partir à leur compte.

« Assume-toi!, conseille-t-il. Tu as plus de skills que tu ne le penses! Toute l’information dont tu as besoin est autour de toi. Discute, communique, pose des question aux gens qui t’entourent. C’est un milieu beaucoup plus communautaire, moins compétitif que ce que l’on peut imaginer », conclut-il.

Articles similaires

Découvrez Tous les articles
L’entreprise montréalaise de solutions SaaS répond aux incidents de...
En lire plus
Tout comme lors d’une date, il est facile de...
En lire plus
« Mais qu’est-ce? », vous demanderez-vous. Espresso-Jobs peut répondre à cette...
En lire plus
L’équipe de Espresso-jobs vous propose de revoir les cinq...
En lire plus

Emplois en vedette

Coordonnateur(-trice) / designer web et imprimé
Programmeur(-euse) de jeu
  • Date de publication11 juin 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) Backend
  • Date de publication11 juin 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Lead artiste 3D
  • Date de publication30 mai 2019
  • EntrepriseSmartPixel.tv
  • VilleMontréal
Développeur(-euse) de jeu mobile C++
  • Date de publication20 mai 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
Développeur(euse) Java - BI
  • Date de publication15 février 2019
  • EntrepriseLudia
  • VilleMontréal
#
Recevez une alerte ciblée!

Soyez le premier informé des postes offerts correspondant à votre profil.

Inscrivez-vous
#

Soyez informé de nos dernières offres d’emploi, nouvelles et articles.

Range

KM